Gabriel Nadeau-Dubois n’a pris aucune décision sur son avenir politique

Gabriel Nadeau-Dubois n'a pris aucune décision sur son avenir politique

MONTRÉAL Gabriel Nadeau-Dubois a coupé court aux rumeurs en disant qu’il n’a pris aucune décision concernant une éventuelle entrée en politique.

Des médias montréalais ont rapporté dimanche que Gabriel Nadeau-Dubois «était prêt» pour l’action politique. Le principal intéressé n’a pas manqué de souligner qu’il avait affirmé, à de nombreuses reprises que l’action politique l’intéressait, sans s’être engagé auprès d’une formation politique en particulier.

M. Nadeau-Dubois est présentement impliqué dans la rédaction du bilan d’une tournée de consultation populaire appelée Faut qu’on se parle.

«Tant et aussi longtemps que la dernière page de l’aventure Faut qu’on se parle n’aura pas été tournée, je ne prendrai aucune décision et n’accorderai aucune entrevue sur la question», a écrit Gabriel Nadeau-Dubois sur sa page Facebook.

La possible candidature de Gabriel Nadeau-Dubois a été évoquée dans la foulée du départ de Françoise David, porte-parole de Québec solidaire, qui a annoncé jeudi qu’elle quittait la vie politique pour des raisons personnelles.

«Sa voix, sa sagesse et sa sensibilité pour le sort des plus malchanceux de la société manqueront à la vie politique québécoise», avait écrit Nadeau-Dubois, ces derniers jours, tout en précisant qu’il était temporairement hors du pays.

L’ancien leader étudiant, a lancé la tournée Faut qu’on se parle avec le directeur du Chantier de l’économie sociale et ancien chef d’Option nationale Jean-Martin Aussant. Ce projet a donné lieu à de nombreuses rencontres, dans différentes régions du Québec, pour prendre le pouls de la population sur de nombreux sujets à la fois sociaux et économiques.

Dimanche, voyant que les rumeurs d’un saut dans l’arène politique s’intensifiaient, il a tenu à rectifier le tir. Il a expliqué avoir accordé une entrevue au début de janvier, avant le départ de Mme David.

«Me voyais-je le faire dans un parti politique ou au sein des mouvements sociaux’ Je me posais la question lorsque j’ai accordé cette entrevue, et je me la pose toujours. Ma réflexion se poursuit.»

Gabriel Nadeau-Dubois a terminé en précisant qu’il souhaite pour le moment se consacrer à la rédaction du bilan de la tournée «Faut qu’on se parle», ce qui devrait être déposé à la mi-février.

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire