Garderies, éclosion de maladies infantiles

Garderies, éclosion de maladies infantiles

Certains services de garde du Saguenay-Lac-Saint-Jean sont actuellement touchés par des éclosions de maladies infantiles. Plusieurs cas de gastro-entérite et de pieds-mains-bouche ont été répertoriés au cours des derniers jours.

Ces éclosions surviennent au moment où les autorités de la santé viennent de faire parvenir une lettre à tous les responsables de Centre de la petite enfance (CPE) de la région. La note, acheminée au cours des derniers jours, en guise de prévention, rappelle les mesures d’hygiène à adopter pour éviter et limiter la propagation de virus, en cette période propice à la transmission.

Le Centre de santé et de services sociaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean (CIUSSS) demande également aux directions des CPE de lui signaler tous les cas d’éclosions à survenir entre les murs de leurs installations.

«À partir de deux cas dans une garderie, dans une école, c’est considéré comme une éclosion», explique le porte-parole du CIUSSS, Marc-Antoine Tremblay.

La gastro-entérite et le pieds-mains-bouche sont deux maladies généralement sans gravité, mais qui se propagent très rapidement.

«C’est vraiment des maladies qui circulent énormément pendant les hivers, c’est tout à fait normal», ajoute M. Tremblay.

Au CPE Aux Petites Joies, aucun cas de gastro ni de pieds-mains-bouche ne s’est déclaré. Mais la situation d’éclosion est prise très au sérieux.

«On mise beaucoup sur le lavage des mains, c’est vraiment la base pour éviter toutes sources de microbe», affirme l’éducatrice Sylvie Blackburn.

Ce CPE a trouvé une façon plutôt originale de sensibiliser les enfants à l’importance de bien laver leurs mains régulièrement.

Le service de garde a fait l’acquisition d’une lampe à rayons ultraviolets qui permet, une fois la lumière éteinte, de montrer aux enfants où se trouvent exactement les microbes sur leurs mains.

«S’il y a beaucoup de petites taches bleues lumineuses, ça veut dire qu’il y a beaucoup de petits microbes. Les microbes, ce n’est pas long avant que ça devienne envahissant», explique Mme Blackburn.

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire