Gerry Sklavounos de retour à l’Assemblée nationale

Gerry Sklavounos de retour à l'Assemblée nationale

QUÉBEC – Une semaine après sa déclaration d’excuse prononcée dans sa circonscription de Laurier-Dorion, le député Gerry Sklavounos devrait être de retour à l’Assemblée nationale aujourd’hui, où il siégera à titre de député indépendant.

Accusé publiquement d’agression sexuelle par Alice Paquet, le député Sklavounos a été blanchi de toute accusation par le Directeur des poursuites criminelles et pénales du Québec (DPCP). Il a aussi été visé par ses allégations d’inconduite sexuelle à l’endroit de femmes travaillant à l’Assemblée nationale.

«Si jamais dans mes tentatives de socialiser, j’aurais pu dire de quoi qui aurait pu offusquer ou rendre inconfortable une personne, je le regrette sincèrement», avait affirmé le député en affrontant la presse jeudi dernier.

Les membres du caucus libéral doivent se réunir aujourd’hui pour discuter de différents dossiers, y compris celui du député. Toutefois, il ne serait pas question de réintégrer Gerry Sklavounos dans l’équipe libérale pour le moment, selon le Journal de Québec.

«La réintégration éventuelle de M. Sklavounos au caucus libéral n’est ni automatique ni immédiate», avait d’ailleurs affirmé le premier ministre Philippe Couillard jeudi dernier, dans la foulée de la déclaration du député de Laurier-Dorion.

Le politicien se retrouvera au salon Bleu en compagnie des indépendants Pierre Paradis, qui fait actuellement l’objet d’une enquête pour inconduite sexuelle, Claude Surprenant et Martine Ouellet. Il sera assis à quelques mètres de la députée Manon Massé, de Québec Solidaire, qui avait mis en doute l’innocence de M. Sklavounos après que le DPCP eut rendu sa décision.

Aussi sur Canoe.ca

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire