Grand malade ou prédateur sexuel organisé’

Grand malade ou prédateur sexuel organisé'

Tenter d’enlever une gamine de 7 ans dans un parc bondé de Montréal. Le geste de Jonathan Gamez-Arias était-il prémédité, savamment organisé’ Le suspect de 24 ans est-il plutôt un être troublé, malade’ Son évaluation psychiatrique devrait permettre de jeter un éclairage sur ses motivations et son état mental.

Les hypothèses pouvant expliquer le geste du jeune homme sont nombreuses selon le psychologue Hubert Van Gijseghem. «Il peut être en état de grave crise psychologique, que ça soit un geste délirant posé en dissociation. Il peut être un homme très malade avec ou sans pédophilie. Il a vu une enfant, il a entendu des voix qui lui disent qu’il doit la sauver.»

Gamez-Arias pourrait aussi être un prédateur pédophile. «C’est l’autre hypothèse ajoute l’expert psycholégal.»

Pulsions

Le suspect, qui s’est emparé de la fillette n’a pu faire que quelques mètres avec elle, car rapidement le père de la petite s’est rué sur lui et lui a asséné des coups afin de libérer son enfant. Arrêté sur place par des agents du SPVM,  Jonathan Gamez-Arias aurait expliqué aux enquêteurs qu’il savait que son plan était voué à l’échec. Pourquoi l’a-t-il donc mis en uvre’ Ses pulsions ont-elles eu le dessus sur lui’

«Son modus operandi semble être déficient, avance Hubert Van Gijseghem. Il prend cet enfant à quelques mètres de son père dans une foule. L’histoire de la criminologie est remplie de ces histoires-là. Souvent, les enfants sont enlevés dans une foule. Rien de mieux pour des gens qui ont ce genre de motivation-là. Il y a confusion, les gens peuvent voir toutes sortes de choses, on peut courir partout, il y a des la suggestibilité.»

Évaluation psychiatrique

Il a été rapporté hier qu’une demande d’évaluation psychosociale a été demandée pour Jonathan Gamez-Arias. Hubert Van Gijseghem explique que la terminologie employée est un synonyme d’évaluation psychiatrique. «Toutes les possibilités demeurent ouvertes pour expliquer son geste», tient-il à rappeler.

L’accusé comparaîtra aujourd’hui au palais de justice de Montréal afin d’être formellement accusé.

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire