Grand Splash, une eau de très mauvaise qualité

Grand Splash, une eau de très mauvaise qualité

MONTRÉAL – Les 200 participants au Grand Splash, la semaine dernière, à Montréal, se sont lancés dans une eau contaminée, dont le taux de coliformes fécaux était 18 fois plus élevé que la limite acceptable pour la baignade.

Lors du Grand Splash de mardi dernier, le «24 Heures» a sauté au Quai Jacques-Cartier puis a recueilli des échantillons dans des bouteilles préparées par le laboratoire Aqualabo.

L’entreprise est accréditée par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Elle offre des services d’analyse d’eau aux entreprises et aux particuliers.

Les résultats de l’analyse du 24 Heures présentent un taux de 3600 unités formatrices de colonies de bactéries (UFC) par 100 ml, ce qui exprime la concentration en coliformes fécaux.

Selon les normes du ministère, le taux maximal est de 200 UFC par 100 ml pour les usages récréatifs comme la baignade.

«On se fie au taux de coliformes fécaux pour évaluer la qualité de l’eau de baignade. Mais il y avait aussi des E. Coli et des entérocoques dans votre eau», a indiqué Julie Ménard, microbiologiste pour Aqualabo.

Elle a ajouté que la qualité de l’eau pour l’usage récréatif était très mauvaise et tous les usages étaient compromis.

Bactéries dangereuses

Sur le site de Montréal Baignade, l’organisateur du Grand Splash, il est écrit que «la qualité bactériologique de l’eau est l’un des premiers paramètres à vérifier avant de se lancer à l’eau.

En fait, la présence de coliformes fécaux (bactéries) dans l’eau représente un risque pour la santé à plusieurs niveaux.»

L’environnementaliste Daniel Green indiquait le jour même du Grand Splash que l’eau était possiblement contaminée, parce que les pluies importantes de la veille avaient pu causer des surverses des égouts.

Lors des pluies fortes, les égouts débordent parfois dans les cours d’eau de l’île, parce que le réseau est à pleine capacité.

«Je ne comprends pas pourquoi les gens de Montréal Baignade n’ont pas attendu avant d’avoir un test», a déploré M. Green.

Le Grand Splash se défend

Rappelons que le jour du Grand Splash, le directeur du Jour de la terre et porte-parole de l’évènement Pierre Lussier avait indiqué au «24 Heures» qu’il n’y avait pas de danger puisque les surverses du 27 juillet n’avaient pas d’effet sur la qualité de l’eau du Vieux-Port.

En colère, il a d’ailleurs remis en doute la crédibilité de la méthodologie et de l’analyse d’Aqualabo.

«J’ai été conseillé par le Réseau de suivi du milieu aquatique (RSMA). On se base sur les données de la Ville», a-t-il indiqué en rappelant que l’organisation avait pris ses propres décisions quant à la tenue de l’évènement.

Il a ajouté que l’activité n’est pas officiellement organisée, qu’elle est plutôt un mouvement de citoyens demandant un meilleur accès à l’eau. Les 200 personnes qui se sont baignées dans les eaux du Vieux-Port ont d’ailleurs signé une décharge à cet effet.

Lorsqu’il a été informé du taux de coliformes analysés par Aqualabo, M. Lussier a envoyé un courriel à sa liste de participants afin de leur demander s’ils ont été incommodés par leur baignade. Les six personnes qui ont répondu ont indiqué qu’elles n’avaient pas eu de problème.

Du côté de la Ville de Montréal, le porte-parole Philippe Sabourin a défendu les analyses du RSMA et a rappelé qu’une mise en garde était clairement affichée sur le web, indiquant que les personnes souhaitant se baigner devaient attendre de 24 à 36 heures pour obtenir les résultats d’une analyse.«J’espère que c’est ce que M.’Lussier et les gens du Grand Splash ont fait.»

Deux méthodologies

La méthodologie d’Aqualabo ressemble à celle du RSMA:- Échantillons prélevés en eau de surface- Bouteilles stériles avec agent de préservation gardées au frais avant et après la prise d’échantillon- Analyse en laboratoire du nombre d’UFC pour 100 ml- Pour le RSMA:’la conductivité, la température, le pH et l’oxygène dissous sont mesurés sur place

Aussi sur Canoe.ca:

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire