Hygiène en CHSLD, Barrette sur la défensive

Hygiène en CHSLD, Barrette sur la défensive

«La prime Bolduc, 23 millions $ pour rien qu’il donne aux médecins, ça donnerait 250 000 douches de plus par année aux patients dans les CHSLD», a déclamé ce matin le député péquiste Jean-François Lisée, au Salon bleu.

Faisant allusion à une prime introduite par l’ex-ministre de la Santé Yves Bolduc, le député de Rosemont interpelait le ministre de la Santé Gaétan Barrette au sujet d’un pensionnaire dans un Centre hospitalier en soins de longue durée (CHSLD) de Québec qui a recours à une campagne de socio-financement pour se payer des douches supplémentaires.

«Lorsqu’on est en CHSLD et qu’on veut avoir un bain, il faut être dans le journal. Et là, le ministre va intervenir. Ce qu’on veut, c’est que le ministre intervienne pour tous les patients qui sont en CHSLD», a réclamé M. Lisée.

Gaétan Barrette s’est dit touché par cette situation rapportée ce matin par Le Devoir. Le patient François Marcotte est âgé de 43 ans, souffre de sclérose en plaques et se déplace en fauteuil roulant. Il a publié, le 17 mai, une annonce sur la plateforme «Godfundme» dans le but de récolter 5200$ pour embaucher une personne qui pourrait lui faire prendre trois douches par semaine.

Le ministre de la Santé a d’abord indiqué que M. Marcotte ne devrait pas se retrouver dans un CHSLD. «Le problème de fond est réel, j’ai lu cette histoire ce matin, c’est extrêmement triste, c’est même touchant (…) J’ai mandaté les personnes en autorité de faire le point sur la situation et de me revenir (…) C’est clair que le système est capable et doit s’adapter à ce genre de situation», a assuré M. Barrette.

L’hygiène corporelle en établissement de santé ne se résume pas à un bain, a signifié le ministre de la Santé. «Les experts me disent que l’hygiène peut être donnée de façon optimale sans bain. Le bain n’est pas une panacée.»

La réplique ne s’est pas fait attendre. «Les experts que le ministre consulte sont au Conseil du trésor et disent qu’il n’a pas les moyens de donner des douches (…) Les gens chez eux prennent une douche ou un bain à tous les jours, comment se fait-il que ça ne soit pas possible en CHSLD.»

Les autres partis d’opposition ont aussi réagi. «Le ministre dit qu’il a atteint l’équilibre budgétaire, qu’on est prêts à investir dans des éléments clés. Qu’on prenne l’argent que les citoyens ont versé et qu’on investisse», a réclamé le député caquiste François Paradis.

Pour sa part, le député solidaire Amir Khadir croit que cette situation démontre l’intention non dite du gouvernement de privatiser le réseau de la santé. «L’intention de privatiser, de faire porter par les citoyens ces coûts-là au lieu que par le système d’impôt (…) Ça fait des années qu’on signale le problème des bains (…) M. Marcotte n’est pas le seul», a plaidé M. Khadir.

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire