Il doit se défendre de gestes de nature sexuelle sur des mineures qui se seraient déroulés sur 15 ans

Il doit se défendre de gestes de nature sexuelle sur des mineures qui se seraient déroulés sur 15 ans

Le procès d’un homme de 56 ans accusé d’agression sexuelle, de contacts et d’incitation à des contacts sexuels, de proxénétisme et d’avoir proféré des menaces a commencé lundi, au palais de justice de Québec.

Les faits reprochés à l’individu, dont on doit taire le nom pour protéger l’identité des victimes, auraient été commis entre 1979 et 1994 à l’égard de quatre plaignantes qui avaient, au moment des gestes posés, de 8 à 15 ans.

Certains événements se seraient produits à Montréal et d’autres auraient eu lieu à Québec.

C’est à la suite de la dénonciation d’une première présumée victime que l’enquêteuse Josée Boulet a pu retrouver les autres jeunes femmes qui auraient été victimes de l’accusé.

Selon ce qu’il a été possible d’apprendre, toutes les présumées victimes ont des liens familiaux avec l’accusé.

Le procès doit durer cinq jours.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Il doit se défendre de gestes de nature sexuelle sur des mineures qui se seraient déroulés sur 15 ans

Il doit se défendre de gestes de nature sexuelle sur des mineures qui se seraient déroulés sur 15 ans

Le procès d’un homme de 56 ans accusé d’agression sexuelle, de contacts et d’incitation à des contacts sexuels, de proxénétisme et d’avoir proféré des menaces a commencé lundi, au palais de justice de Québec.

Les faits reprochés à l’individu, dont on doit taire le nom pour protéger l’identité des victimes, auraient été commis entre 1979 et 1994 à l’égard de quatre plaignantes qui avaient, au moment des gestes posés, de 8 à 15 ans.

Certains événements se seraient produits à Montréal et d’autres auraient eu lieu à Québec.

C’est à la suite de la dénonciation d’une première présumée victime que l’enquêteuse Josée Boulet a pu retrouver les autres jeunes femmes qui auraient été victimes de l’accusé.

Selon ce qu’il a été possible d’apprendre, toutes les présumées victimes ont des liens familiaux avec l’accusé.

Le procès doit durer cinq jours.

Laisser un commentaire