Justin Trudeau veut des actions concrètes avec Donald Trump

Justin Trudeau veut des actions concrètes avec Donald Trump

Le premier ministre Justin Trudeau a jugé vendredi nécessaire de mener avec les États-Unis «des actions concrètes» au bénéfice des deux pays tout en attendant l’entrée en fonction du président élu Donald Trump pour commenter son action.

«Je vais attendre que le nouveau président soit en place pour commenter ses actions», a-t-il précisé en conférence de presse à Montréal.

Après la présidentielle américaine, Justin Trudeau a eu «une conversation positive» avec Donald Trump. «C’est un gars qui est très, très bien, très gentil au téléphone, c’est un faiseur de deal, avait confié la veille le premier ministre canadien sur Radio-Canada.

«Beaucoup de choses ont été dites pendant la campagne électorale et la période de transition» qui s’achève le 20 janvier avec l’investiture du président républicain, a observé M. Trudeau en assurant que les deux «gouvernements doivent fournir des propositions et des actions concrètes».

«Je ne vais pas tomber dans les suppositions» sur le mode probable de gouverner de Donald Trump, a-t-il ajouté en notant être plus proche philosophiquement des démocrates que des républicains.

Justin Trudeau a par ailleurs affiché son optimisme sur les questions environnementales. Son gouvernement est accusé par l’opposition conservatrice de mettre en danger l’économie canadienne avec une taxe nationale sur le carbone dès 2018, alors que M. Trump a affirmé vouloir retirer les États-Unis de l’accord de Paris sur le climat.

«La réalité, c’est que les États, les municipalités, les compagnies américaines et internationales, comprennent à quel point il faut réduire les émissions» de gaz à effet de serre, a-t-il estimé.

«Je crois que M. Trump est un homme d’affaires qui va faire ce qui est dans l’intérêt de ses citoyens (qui) est de développer les emplois de demain, d’investir dans l’énergie renouvelable, et passer au-delà des carburants fossiles», a souligné le premier ministre.

Il a en outre annoncé que M. Trump devrait, comme le veut la tradition, se rendre au Canada pour son premier déplacement à l’étranger «un mois ou deux» après son investiture.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire