Kevin O’Leary se lance dans la course à la direction du PCC

Kevin O'Leary se lance dans la course à la direction du PCC

L’homme d’affaire montréalais Kevin O’Leary a confirmé sur sa page Facebook, mercredi matin, sa candidature à la chefferie du Parti conservateur du Canada, au lendemain du débat en français tenu à Québec.

Unilingue anglophone, l’homme d’affaire particulièrement connu dans le Canada anglais notamment grâce à sa participation à l’émission Dragon’s Den (Dans l »il du dragon) a été accusé par ses adversaires d’avoir attendu délibérément après le débat pour déposer sa candidature.

«Je respecte le français», a tenu à répliquer M. O’Leary en entrevue à l’émission Your Morning de CTV News. L’homme d’affaires a réagi aux critiques de ses opposants, qui l’accusent de ne pas maîtriser la deuxième langue officielle du Canada. «Ce n’est pas vrai. Mon français devient mieux chaque jour», a-t-il lancé dans la langue de Molière.

Le candidat conservateur est parfois comparé à Donald Trump par ses opposants, notamment en raison de ses déclarations spectaculaires qui défient les conventions et de son parcours, de son parcours dans le monde de la téléréalité et du fait fait qu’il provint du milieu des affaires.

Kevin O’Leary s’est monté confiant en ses chances de l’emporter dans cette course à la chefferie.

«Je vais gagner cette course parce que les membres ont besoin de quelqu’un qui peut battre Trudeau. Je suis cet homme», a-t-il déclaré.

Il s’en est notamment pris à la politique économique de Justin Trudeau, principalement à ses budgets déficitaires. M. O’Leary croît aussi que le Canada aurait tout intérêt à revoir à la baisse ses taxes et impôts pour que ses entreprises demeurent compétitives avec celles des États-Unis.

Il a aussi fustigé la taxe carbone imposée à l’ensemble des provinces par le gouvernement libéral. «Il y a d’autres moyens» de lutter contre les changements climatiques, a-t-il fait valoir.

Aussi sur Canoe.ca

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire