La bâtonnière Lu Chan Khuong démissionne

La bâtonnière Lu Chan Khuong démissionne

QUÉBEC – Me Lu Chan Khuong a accepté de démissionner de son poste de bâtonnière du Québec, tandis que le Barreau se montre «reconnaissant» envers elle en vertu d’une entente dévoilée mardi, mettant ainsi fin à la guerre entre elle et le Conseil d’administration du Barreau.

Une déclaration conjointe a été publiée par voie de communiqué sur le coup de 10 heures, mardi, scellant officiellement l’entente hors cours intervenue dans cette affaire. Cette entente a pu être conclue grâce à la médiation présidée par l’ancien juge en chef de la Cour supérieure, François Rolland, permettant ainsi de mettre un terme à cette saga judiciaire qui a marqué l’été.

«Afin de préserver cette institution qui est plus importante que les personnes qui la dirigent, la Bâtonnière a pris la décision de quitter immédiatement ses fonctions après avoir reçu l’assurance que le programme pour lequel elle a été élue sera pris en considération et, dans la mesure du possible, mis en uvre», peut-on lire dans le communiqué.

Les parties ont tenu à déclarer qu’elles «regrettent le tort que leur différend a pu causer au Barreau».

Le Conseil s’est aussi montré «reconnaissant» envers Me Khuong d’avoir «accepté de mettre fin au litige qu’elle avait institué afin notamment de permettre au Barreau de retrouver la sérénité nécessaire à l’accomplissement de sa mission première de protection du public».

Bandes vidéo

L’ex-bâtonnière compte toutefois dévoiler les bandes vidéo captées par les caméras de surveillance du magasin Simons de Laval. Me Khuong avait été arrêtée dans cette succursale, en avril 2014, pour vol à l’étalage. Elle n’avait toutefois fait face à aucune accusation, le dossier ayant été déjudiciarisé.

Les bandes des caméras de sécurité du Simons de Sainte-Foy, où l’avocate avait été filmée en train de poser des gestes ayant attiré l’attention des agents de sécurité, devraient aussi être rendues publiques. L’existence de ce second incident avait été révélée par l’avocat du Conseil d’administration du Barreau, dans un point de presse impromptu qui avait eu l’effet d’une bombe dans cette affaire.

Le procès prévu pour octobre n’aura donc pas lieu. Rappelons que Me Khuong poursuivait pour 95 000 $ le conseil d’administration du Barreau, qui l’a suspendue de ses fonctions après la médiatisation de cette affaire de vol à l’étalage, en juillet. Refusant de démissionner, l’ex-bâtonnière réclamait sa réintégration. Le Barreau avait répliqué en la poursuivant pour 90 000 $.

Une nouvelle bâtonnière

Par voie de communiqué mardi matin, le Barreau du Québec a annoncé que le Conseil d’administration avait élu à l’unanimité Me Claudia P. Prémont comme nouvelle bâtonnière. Son mandat devait débuter le jour même et se terminer en 2017.

Le Barreau a indiqué que la bâtonnière est une «administratrice d’expérience». Membre du Conseil général de l’Ordre de 2001 à 2008, elle a été bâtonnière de Québec en 2007-2008. Elle occupait, depuis juin 2015, la fonction d’administratrice pour la région de Québec au sein du Conseil d’administration du Barreau du Québec.

Aussi sur Canoe.ca

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire