La CAQ veut mettre fin à l’incorporation des médecins

La CAQ veut mettre fin à l'incorporation des médecins

QUÉBEC – La Coalition Avenir Québec (CAQ) estime qu’il est urgent d’aider les milliers de personnes qui sont en attente de soins à domicile et propose d’investir dans ces services les sommes que le gouvernement récupérerait s’il mettait fin à l’incorporation des médecins.

En point de presse dimanche, devant les bureaux de Revenu Québec, à Québec, le député François Paradis a indiqué qu’en mettant fin graduellement à l’incorporation des médecins, qui prive selon lui le gouvernement de dizaines de millions de dollars par années, des mesures concrètes pourraient être prises pour aider 16 500 personnes qui sont inscrites sur une liste d’attente pour recevoir des soins à domicile.

Selon la CAQ, près de la moitié des médecins qui facturent leurs services à la RAMQ sont incorporés et en raison de cette incorporation, paient moins d’impôt. La CAQ estime que chaque année, le gouvernement perd 150 millions $ en raison de cet avantage fiscal dont bénéficient les médecins incorporés.

«On parle de dizaines de millions de dollars chaque année qui pourraient être investis pour améliorer le soutien à domicile, a dit M. Paradis qui est porte-parole de la CAQ en matière de santé. Ce faisant, ce sont des milliers de patients, bien souvent des aînés qui n’ont plus d’autres recours, qui pourraient être soignés chez eux.»

Selon le député de Lévis, en mettant fin à l’incorporation des médecins et en investissant les sommes récupérées dans les soins à domicile, le gouvernement s’acquitterait enfin de sa promesse électorale de 2014, c’est-à-dire celle d’investir annuellement 150 millions $ pendant cinq ans pour consolider et renforcer le développement de ces services.

Le député caquiste a rappelé que c’est Philippe Couillard lui-même qui en 2007, alors qu’il était ministre de la Santé, a permis l’incorporation des médecins. À l’époque, l’avantage fiscal de l’incorporation permettait en partie de pallier le clivage entre le salaire des médecins québécois et celui des médecins exerçant ailleurs au Canada, mais selon la CAQ, la situation n’est plus la même aujourd’hui puisque les médecins ont obtenu depuis des augmentations salariales considérables.

«J’espère que les médecins nous écoutent, on a besoin d’investir maintenant dans les soins à domicile, a dit M. Paradis. Nous avons un effort collectif à faire.»

Aussi sur Canoe.ca

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire