La clientèle de la SAQ plafonne

La clientèle de la SAQ plafonne

Malgré d’importantes baisses de prix et le lancement d’une carte de points fidélité, la clientèle de la Société des alcools du Québec (SAQ) plafonne depuis 5 ans.

Les données sur l’achalandage dans ses succursales compilées dans son dernier rapport annuel indiquent une baisse du nombre de transactions de 0,3 % l’an dernier.

La SAQ a enregistré 59,4 millions de transactions pour l’année 2016-2017 comparativement à 59,6 millions un an auparavant, soit 200 000 ventes de moins. Depuis 5 ans, le nombre de transactions annuelles n’a pas beaucoup évolué dans les magasins du monopole d’État. Les chiffres indiquent clairement une stagnation de la clientèle.

En 2013, la société d’État avait noté 59,3 millions de transactions dans ses succursales pour descendre à 58,2 millions en 2014 et légèrement remonter à 58,6 millions en 2015.

«C’est clairement une stagnation. La SAQ a tenu pour acquise sa clientèle longtemps. Là, elle doit en faire beaucoup pour la regagner», croit le chroniqueur en vin et éditeur du site VinQuébec.com, Marc-André Gagnon. Selon ce dernier, la croissance des ventes de la SAQ observée au cours des dernières années provient majoritairement du réseau des épiceries et des dépanneurs. «Et pourtant, rappelle M. Gagnon, la SAQ n’a pas ménagé ses efforts pour ramener des clients dans ses magasins en baissant ses prix et en offrant même une carte de points.»

À cause de Pâques

La société d’État soutient que la baisse d’affluence dans ses magasins l’an dernier est liée directement à la fête de Pâques qui a eu lieu au mois d’avril plutôt qu’en mars.

«On ne peut donc pas parler de baisse d’achalandage», a fait valoir la porte-parole de la SAQ, Anne-Sophie Hamel.

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire