La femme au centre de la campagne Dior 2017

La femme au centre de la campagne Dior 2017

La maison Dior présente la campagne de sa collection printemps-été 2017, première ligne de prêt-à-porter réalisée sous la direction artistique de Maria Grazia Chiuri. Dans l’esprit du défilé organisé en septembre dernier, les valeurs féministes portées par la styliste italienne sont mises à l’honneur à travers ce dispositif conçu par, avec et pour les femmes.

Très attendu, le défilé printemps-été 2017 de Dior a fait sensation en septembre dernier, dévoilant à la sphère mode la toute première collection de Maria Grazia Chiuri, première femme à accéder au poste de directrice artistique dans l’histoire de la maison française. La styliste italienne n’a pas déçu avec des pièces imprégnées de valeurs féministes, oscillant entre inspiration sportive, notamment axée sur l’escrime, et silhouettes romantiques et sensuelles.

La campagne dédiée à la collection printemps-été 2017 reflète cet esprit, mettant la femme, et plus particulièrement la féminité Dior, au centre des attentions. Ces premiers clichés s’inscrivent d’ailleurs au sein d’un vaste projet baptisé «The Woman Behind the Lens», que la maison décrit comme «un corpus photographique réalisé exclusivement par des femmes».

Pour ce premier dispositif réalisé sous l’ère Maria Grazia Chiuri, la maison Dior a fait appel à la photographe française Brigitte Lacombe, connue pour ses portraits de célébrités capturés dans l’intimité et pour ses collaborations avec les plus grands magazines de mode.

«Je suis très honorée et reconnaissante d’avoir été choisie par Maria Grazia Chiuri pour photographier sa première collection pour Dior. Travailler avec elle sur la campagne printemps-été 2017 a été une très bonne expérience. [C’est] une femme forte et franche, ouverte d’esprit et généreuse. Elle a une idée très précise de la façon dont les femmes doivent être représentées et regardées, et c’est une vision que je comprends et que je partage», commente Brigitte Lacombe.

La styliste italienne a fait appel à deux mannequins, des femmes bien sûr, pour incarner les pièces sportives et sensuelles de la collection: Ruth Bell, qui a ouvert le défilé en septembre dernier, et sa soeur jumelle May Bell. Les deux jeunes femmes au style bien distinct portent tour à tour une robe du soir en tulle brodé, un costume, ou un ensemble inspiré de l’escrime.

«La collection est incroyable, il y a une multitude de détails sur les robes et les autres pièces… C’est tout simplement magnifique. J’ai adoré participé au défilé. C’était génial de travailler avec les stylistes, les équipes de la coiffure et avec Peter Philips pour le maquillage. Tout a fonctionné à merveille!», souligne Ruth Bell.

On attend désormais avec impatience de découvrir la prochaine collection de la styliste italienne. Nul doute toutefois que la maison Dior vient d’entrer dans une nouvelle ère.

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire