La mafia met la tête d’un influent motard à prix

La mafia met la tête d'un influent motard à prix

L’un des criminels les plus influents et discrets de la province vient de recevoir un coup de fil à glacer le sang. Sergio Piccirilli a appris le week-end dernier que sa tête était mise à prix par la mafia.

L’homme de 55 ans a reçu la mauvaise nouvelle de la bouche des policiers du service de renseignement du SPVM.

Photo Courtoisie

Sergio PiccirilliMotard

Piccirilli, surnommé «Grizzly», est un acteur très important du milieu criminel au Québec. Son ami d’enfance est Salvatore Cazzetta, chef présumé des Hells Angels.

On les voit d’ailleurs tous deux sur des vidéos de surveillance de la police enregistrées lors du projet Cléopatre.

Des membres de son club de moto, les Devils Ghosts, ont assisté aux funérailles du Hells Gaétan Comeau en 2012 à Montréal.

«La mafia montréalaise ne s’en prend pas souvent aux motards», affirme l’auteur spécialiste du crime organisé Pierre de Champlain.

«Si les Italiens n’ont pas demandé la permission aux motards avant de passer ce genre de commande, ça pourrait être interprété comme une déclaration de guerre», conclut-il.

DEUXIÈME FOIS

C’est la deuxième fois que Grizzly est la cible de menaces de mort. Il y a une dizaine d’années, c’est le clan Rizzuto qui voulait l’atteindre.

Il s’était retrouvé au centre d’un conflit entre les frères mafieux D’Amico de Granby et les Rizzuto.

Piccirilli serait un ancien tireur d’élite des Forces canadiennes. Lorsque les policiers l’ont arrêté en 2006, il possédait un véritable arsenal à son domicile.

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *