La peur de manquer quelque chose…

La peur de manquer quelque chose...

J’apprends qu’il existe une journée officielle pour «célébrer» la diffusion en continu sur internet. Si vous désirez l’ajouter à votre calendrier personnel, question d’en consommer un peu pour souligner à votre façon cette «Journée de la diffusion en continu», c’est le vendredi 20 mai.

Si je vous en parle aujourd’hui, c’est que Roku, le fabricant de la petite boîte de diffusion en continu et de la clé Streaming, utilise le prétexte pour publier quelques résultats d’une étude commandée sur les habitudes de consommation des gens en matière de télévision. Et le constat est clair, selon le fabricant de ces bidules qui servent à faire du rattrapage télévisuel, les gens ont peur de rater une émission de télévision.

Et ça, malgré que nos maisons soient remplies depuis des années de tous ces outils qui existent pour nous aider à voir ce que nous aurions raté. Je pense notamment aux magnétoscopes, aux enregistreurs numériques, aux sites de rattrapage, aux chaînes YouTube.

Et bien malgré ça, les consommateurs bousculent leur vie pour tenir compte de la diffusion en direct dans la peur de manquer quelque chose. En anglais, on a même une expression pour illustrer le malaise, le «fear of missing out». L’expression a même son abréviation, le FOMO.

Et les réseaux sociaux n’ont rien fait pour diminuer cette crainte de rater quelque chose ou de ne pas faire partie de la masse, car lors de grands rendez-vous télévisuels, pensons aux émissions de divertissement ou aux téléséries, en regardant Twitter ou Facebook on a l’impression que tout le monde est devant son petit écran…

Pire encore, on a peur de se faire gâcher le plaisir de regarder l’émission en différé parce que les gens sur les réseaux sociaux parlent entre eux des rebondissements. On n’a jamais autant utilisé l’expression «spoiler» ou «divulgâcheur» sur les réseaux sociaux pour éviter de mauvaises lectures aux retardataires télévisuels…

Alors pour revenir à cette enquête réalisée par la firme de recherche MACRO en avril dernier auprès de 2824 adultes des États-Unis, au Royaume-Uni, au Canada et au Mexique, il semble que le divertissement en direct (ou diffusion en continu par internet) soit plus important que les habitudes quotidiennes ou même, les rapports sociaux.

Quelques faits saillants:

– Au Canada, 35 % des répondants ont admis avoir annulé ou évité de se présenter à une rencontre avec des amis afin de regarder du contenu en direct.

– 25 % ont admis s’être déclarés malades au travail ou à l’école pour regarder du contenu diffusé en direct.

– 45 % ont avoué arriver en retard à des engagements parce qu’ils regardaient du contenu diffusé en direct.

Pour revenir au FOMO, il semble que dans la population en générale, la peur de manquer quelque chose à la télé ou en ligne influence les habitudes au quotidien. Interrogés sur le sujet, de nombreux répondants ont affirmé être prêts à sacrifier quelques-unes de leurs routines au bénéfice d’émissions ou de films à regarder en direct sur leur télé.

Par exemple:

Les dentistes seront heureux d’apprendre que 19 % des Canadiens préfèrent regarder une émission sur leur télé plutôt que de brosser leurs dents.

Les sexologues seront heureux d’apprendre que 22 % des Canadiens renonceraient à des relations intimes avec leur partenaire pour du contenu en direct.

Les baristas seront heureux d’apprendre que 63 % des Canadiens renonceraient à leur double café pour du contenu en direct.

Plus sérieusement, au début de mon billet je vous disais que j’avais découvert l’existence de la «Journée de la diffusion en continu» grâce à Roku. Après avoir fait des recherches, parce que je trouvais bizarre de n’avoir jamais entendu parler de cette journée avant, je me suis rendu compte que cette journée était tout simplement une création du fabricant lui-même. Ah les vilains…

En fait, il semble bien que Roku ait tout simplement inventé cette journée «officielle» pour souligner la sortie de son lecteur Roku en 2008. À l’époque, sa petite boîte était le premier appareil à diffuser Netflix en direct sur la télé. En comparaison, ce n’est qu’à la seconde version du lecteur Apple TV, en 2010, que Netflix apparaîtra au menu de la petite boîte noire de Steve Jobs.

Bref, vraie journée officielle ou pas, ce vendredi, vous aussi prenez un moment pour honorer la mémoire de ces pionniers de la diffusion en direct par internet en regardant ce que vous voulez à partir de ce que vous voulez…

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire