La rectrice de l’UQTR démissionne

La rectrice de l'UQTR démissionne

QUÉBEC – Le ministre de l’Éducation, François Blais, a annoncé mercredi que la rectrice de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), Nadia Ghazzali, avait démissionné de ses fonctions.

L’annonce du départ de Mme Ghazzali survient quelques heures à peine après la publication d’un rapport accablant de la vérificatrice générale, Guylaine Leclerc, qui a identifié une série de manquements dans la gouvernance de l’établissement d’enseignement.

Mme Leclerc a entre autres mentionné que «des étapes clés liées à la saine gestion de projets immobiliers n’ont pas été suivies par l’UQTR pour des projets importants réalisés ces dernières années». C’est le cas du projet de campus à Drummondville, qui présente de nombreuses déficiences.

Le rapport de la vérificatrice mentionne également que «l’UQTR n’a pas toujours respecté la réglementation et les saines pratiques de gestion lors de l’attribution et de la gestion de certains contrats de services professionnels».

François Blais a indiqué à Nadia Ghazzali qu’à la lumière des constats «accablants» du rapport, il n’était plus en mesure de lui accorder sa confiance. C’est à la suite de cet entretien que la rectrice, qui semblait dans un premier temps déterminée à demeurer en poste, lui a annoncé sa démission.

Le président du conseil d’administration de l’UQTR, Yves Tousignant, a également quitté ses fonctions, a dit le ministre. Le rapport de Mme Leclerc mentionnait que M. Tousignant ne pouvait cumuler ses fonctions de président du C.A. et de maire de la municipalité de Saint-Pierre-les-Becquets.

«Je pense que dans les circonstances, c’est un dénouement nécessaire. Il fallait absolument passer à autre chose pour l’UQTR», a déclaré François Blais.

Il a indiqué le conseil des gouverneurs du réseau de l’Université du Québec allait mettre en place au cours des prochains jours «les procédures pour voir au remplacement de Mme Ghazzali».

Le ministre de l’Éducation a précisé qu’à sa connaissance, la rectrice démissionnaire n’aurait droit à aucune indemnité de départ.

Aussi sur Canoe.ca

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire