La Santé publique préoccupée par une drogue

La Santé publique préoccupée par une drogue

La Direction de la santé publique est préoccupée par une drogue particulièrement dangereuse qui circulerait sur le territoire de Saguenay. Un appel à la vigilance a été envoyé dans les urgences des six hôpitaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

La santé publique demande aux médecins d’être aux aguets et de lui signaler tous les cas d’intoxication aux drogues.

Cette mise en garde survient à la suite de la mort de deux hommes dans la trentaine, en moins de 48 heures, dans un appartement de la rue Morin à Chicoutimi. Eric Migneault, 34 ans, et Allen Tremblay, 33 ans, auraient consommé des drogues, de piètre qualité.

«On nous parle beaucoup de PCP, mais dans le milieu, on nous parle aussi d’autres sortes de drogue auxquelles on ajoute une substance supplémentaire qui peut provoquer des arrêts respiratoires ou même amener des gens à la mort», a affirmé le porte-parole de la police, Bruno Cormier.

Cette substance supplémentaire, il pourrait s’agir du Fentanyl, un produit de 50 à 100 fois plus puissant que la morphine.

Les drogues saisies dans l’appartement de la rue Morin sont présentement sous analyse. Les policiers veulent savoir ce qu’elles contiennent exactement.

Formation des ambulanciers

Les ambulanciers de la région avaient justement reçu une formation l’hiver dernier sur un nouveau médicament à administrer en cas de graves intoxications à la drogue.

«La Santé publique avait répertorié des situations qui pouvaient être préoccupantes, entre autres dans la grande région de Montréal. Ce médicament-là est utilisé pour contrecarrer les effets des drogues de la famille des opioïdes», a expliqué Gerry Simard, de la Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec, à Saguenay.

Les intervenants de la région ont aussi décidé d’intensifier la sensibilisation pour éviter d’autres tragédies. Les travailleurs de rue de Jonquière vont intensifier la prévention sur le terrain.

«On se met vraiment en mode action, en mode prévention, en mode sensibilisation auprès de nos clientèles cibles, de faire en sorte que les gens vont faire plus attention aux substances qu’ils vont consommer», a affirmé la coordonnatrice de l’organisme, Audrey Lachance.

D’où provient cette drogue’ Et qui la vend dans la région’ L’enquête se poursuit et la police de Saguenay est en communication avec d’autres corps policiers du Québec.

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire