La voiture sans conducteur une manne pour l’industrie de l’alcool

La voiture sans conducteur une manne pour l'industrie de l'alcool

Imaginez ne pas avoir à dire non à une consommation d’alcool parce que vous devez conduire pour revenir à la maison.

Cela aurait un effet positif sur les ventes d’alcool, qui ont été affectées par les lois anti-alcool au volant dans plusieurs pays comme la Chine et l’Écosse, selon une note de recherche de la firme Morgan Stanley.

Le site Business Insider rapporte que la situation pourrait changer avec l’arrivée des services de covoiturage et le développement des voitures sans conducteur.

Uber, par exemple, se vante d’avoir prévenu quelque 1800 accidents depuis le lancement de son service en Californie en 2012. Ce chiffre est toutefois contesté par certains chercheurs.

Il n’en demeure pas moins que les industries du covoiturage, des voitures dans conducteur et de l’alcool pourraient avoir une relation mutuellement bénéfique.

Selon Morgan Stanley, l’industrie de l’alcool pourrait enregistrer des ventes annuelles supplémentaires de près de 100 milliards $ US d’ici dix ans avec le développement des technologies de voiture sans conducteur.

Il suffirait que les personnes vivant dans les villes où cette technologie existe prenne une consommation de plus par semaine pour que les ventes explosent.

Morgan Stanley estime d’ailleurs que les marques premium profiteront le plus de cette évolution, ce qui ne ferait que confirmer une tendance déjà en cours où les consommateurs boivent des bières, des vins et des spiritueux de plus en plus chers.

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire