Lac Saint-Charles, moratoire sur tous les permis de construction

Lac Saint-Charles, moratoire sur tous les permis de construction

La Communauté métropolitaine de Québec imposera un moratoire complet de trois mois sur l’émission de permis de construction dans le bassin versant du lac Saint-Charles.

Le maire de Québec en a fait l’annonce, mardi, après en avoir discuté avec son collègue de Lévis, Gilles Lehouillier, et avec les préfets des MRC environnantes, qui l’appuient dans sa démarche. Le moratoire sera déposé et adopté lors de la prochaine séance de la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ), le 17 décembre.

Il touchera toutes les municipalités qui sont dans le bassin de la rivière et du lac Saint-Charles et durera 90 jours. Pendant ce temps, on formera un comité avec des élus de la CMQ, des fonctionnaires et des experts. Ils auront pour mandat d’établir des critères stricts pour l’étude des futurs permis qui seront délivrés dans le futur.

Récemment, les maires des municipalités de la CMQ ont en effet décidé de se donner un horizon de deux ans pour étudier les meilleures pratiques à adopter pour protéger la principale source d’eau de la ville de Québec, le lac Saint-Charles, qui est dans un état critique.

«On ne peut pas attendre deux ans», avant de modifier les critères d’émission des permis, cependant, a plaidé le maire, parce qu’à chaque nouveau développement, on augmente la charge imposée au lac.

Après 90 jours, les projets qui seront présentés devront donc faire la preuve irréfutable qu’ils n’auront aucun impact négatif sur la qualité de l’eau du lac, même à long terme.

La Ville de Québec avait 35 projets en cours dans le bassin et a décidé de bloquer 15 d’entre eux, parce que selon le principe de précaution, on a jugé qu’ils pouvaient avoir un impact négatif sur le lac. «On a décidé qu’on faisait un X sur 2 millions $ par année de taxes, mais on a décidé qu’on devait être exemplaire.»

Le maire a indiqué qu’il avisera ses collègues maires des autres municipalités sous peu par courriel. Mais déjà, il a lancé un avertissement préventif. «Je tiens pour acquis que d’ici le 17, aucun de mes collègues maires ne va délivrer de nouveaux permis.»

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire