L’AMF réévaluera un permis de guichets

L'AMF réévaluera un permis de guichets

L’arrestation de Marco Pizzi dans le cadre de la rafle contre la mafia montréalaise d’hier amène l’Autorité des marchés financiers (AMF) à reconsidérer l’octroi d’un permis de guichets ATM à un de ses associés.

«L’Autorité peut procéder à la suspension ou à la révocation du permis à la lumière de nouvelles informations reçues et suivant la réception d’un nouveau rapport produit par la Sûreté du Québec. Les récents événements auxquels tu fais référence seront donc analysés en conséquence», nous a écrit hier le porte-parole de l’AMF, Sylvain Théberge, interrogé au sujet de l’arrestation de Pizzi.

Notre Bureau d’enquête a rapporté la semaine dernière que plusieurs guichets automatiques sont illégalement exploités au Québec, sans l’accréditation obligatoire de l’AMF. De plus, nous avons révélé que des guichets automatiques étaient accrédités malgré des liens de leurs propriétaires avec des individus qui ont intéressé la police.

Un exploitant de guichets doit pourtant se soumettre à une enquête de m’urs où des liens possibles avec des organisations criminelles sont étudiés.

Or, Pizzi se trouvait dans l’entourage d’un propriétaire qui est accrédité pour exploiter 58 guichets privés depuis 2015.

Un des deux propriétaires d’une importante entreprise de guichets accréditée par l’AMF, Paolo Petrilli, est associé avec Marco Pizzi dans une compagnie à numéro de gestion toujours active.

Notre Bureau d’enquête a aussi révélé cette semaine que l’AMF a même accordé un permis de guichets privés à Cosimo Chimienti, «homme de confiance» de l’ancien parrain de la mafia Vito Rizzuto.

Le ministre contredit

La razzia d’hier contredit le ministre des Finances responsable de l’AMF, Carlos Leitao.

«L’AMF vérifie la probité des propriétaires de ces machines, s’ils ont des liens avec le crime organisé, etc.», a-t-il dit à l’Assemblée nationale.

Carlos Leitao a ajouté qu’il ne fallait pas croire que les proprios de guichets clandestins qui passent sous le radar de l’AMF sont malhonnêtes. «Beaucoup d’entre eux ne savaient pas que cette législation existe», a-t-il déclaré.

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire