L’année des records

L'année des records

«Je suis fier de toi!». Ce sont les mots les plus souvent entendus lorsque les 1064 cyclistes ont fait leur entrée au Stade olympique, hier, mettant un point d’exclamation au huitième Grand Défi Pierre Lavoie (GDPL).

Familles et amis étaient présents pour accueillir leurs héros qui venaient de compléter une aventure de 1000 kilomètres ayant commencé jeudi à Saguenay.

«J’ai vu des milliers de personnes dans l’action à travers le Québec, ainsi que des milliers de cyclistes pédaler pour les enfants, a raconté le fondateur de l’événement, attendu notamment par le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette. Le Québec change, on s’en va dans la bonne direction. Ç’a été la plus belle édition.»

«Ce fut un privilège de constater comment on est rendu loin au niveau du mouvement des saines habitudes de vie, plus loin qu’ailleurs dans le monde. Ce qui me rassure, c’est de voir les parents avec leur enfant, ainsi que l’engagement des écoles», a ajouté Pierre Lavoie.

Cette année fut celle des records: 105 millions de cubes énergie, près de 3 millions $ pour les écoles primaires et 700 000 $ pour vaincre les maladies génétiques orphelines, sans oublier les 7000 participants à La Boucle de 130 km.

«Les cubes d’énergie, c’est comme la récupération. Des fois, ça ne nous tente pas, mais on le fait pour l’environnement. Les cubes sont devenus un symbole», a observé M. Lavoie.

Encore une fois, le toit du stade a bien failli exploser quand les cyclistes sont arrivés. L’émotion était à son comble.

«C’est incroyable. On est tous un peu fatigués, on n’a pas beaucoup dormi et tout d’un coup, on reçoit cette charge-là. On échappe une ou deux larmes», a avoué le comédien Sébastien Delorme.

Plusieurs en étaient à une première expérience et la dose d’amour reçu a mis un baume sur les petits bobos cumulés au cours du défi.

«On m’avait dit comment ça allait se passer, mais de le vivre, d’arriver au Stade, de voir les gens nous accueillir et nous applaudir, ça fait vraiment chaud au c’ur, a dit le champion olympique Bruny Surin. C’est là qu’on réalise à quel point le Défi Pierre Lavoie est gros.»

«Ça fait craquer chaque fois», a renchéri Josée Lavigueur.

En 2016, La Boucle aura pour points de départ et d’arrivée Montréal.

«Mais on ne changera pas le concept d’aller de village en village, car on remet 10 000 $ à la municipalité la plus accueillante, qui ensuite les remet à son école. Il y aura aussi un spécial dans le 1000 km pour souligner le 375e (anniversaire) de Montréal. Je suis en discussion avec le maire [Denis Coderre]», a laissé tomber M. Lavoie.

«On a encore de grandes idées, on a encore de l’énergie et plein de projets pour transformer le Québec…»

L’humoriste Philippe Laprise a reçu une carte «chouchou», obtenant ainsi un laissez-passer à vie pour le 1000 km.

Photo Agence QMI, Joel Lemay

Arrivée des cyclistes du 1000km du Grand Défi Pierre Lavoie au Stade Olympique, à Montréal, dimanche le 19 juin 2016. Sur cette photo: Bruny Surin.
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Photo Agence QMI, Joel Lemay

Avec 1064 cyclistes et plusieurs personnes pour les accueillir, il y avait foule au Stade olympique.

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire