L’année du pitbull

L'année du pitbull

En raison de son impact médiatique, politique et hautement émotif sur la société québécoise, l’Association des médecins vétérinaires du Québec (AMVQ) en pratique des petits animaux n’a eu d’autre choix que de désigner le pitbull en tant que «Sujet de l’année 2016» dans le monde des petits animaux au Québec.

Cette nouvelle mention est décernée à un humain, un animal, un organisme ou une entreprise qui, pour le meilleur ou pour le pire, a le plus marqué l’actualité au cours de l’année écoulée dans le domaine des petits animaux au Québec (http://www.amvq.quebec/fr/nouvelles/le-pitbull-designe-sujet-de-l-annee-2016).

Pas étonnant quand on pense à la quantité de chroniques parues dans les journaux à son sujet depuis le printemps dernier et à la quantité de chroniqueurs de tout acabit ayant donné son opinion personnelle sur le sujet! Quoi qu’il en soit, l’année se termine et il faudra maintenant vivre en harmonie avec la nouvelle réglementation à Montréal sur le contrôle des animaux domestiques. Voici donc un petit quiz pour voir si vous connaissez bien ce type de chien et si vous êtes au fait des changements importants que l’effet «pitbull» a déclenchés à la Ville de Montréal et qui seront effectifs dès l’entrée en vigueur du nouveau règlement de la Ville de Montréal.

Quiz

Le pitbull est une race de chiens. Vrai ou faux

Faux.Le pitbull n’est pas une race. Le terme désigne plutôt un type de chien molosse de taille moyenne à grande généralement issu d’un croisement entre l’American Staffordshire Terrier et le bouledogue anglais ou un chien de type mastiff, selon les sources consultées. À la Ville de Montréal, un chien de type pitbull est: Un chien de race pit bull terrier américain (American pit bull terrier), un terrier américain du Staffordshire (American Staffordshire terrier) ou bull terrier du Staffordshire (Staffordshire bull terrier); Un chien issu d’un croisement entre l’une des races énumérées ci-haut et d’un autre chien; Un chien qui présente plusieurs caractéristiques morphologiques de races et croisements énumérés ci-haut.
Le terme pitbull vient des mots petit et bouledogue. Vrai ou faux

Faux. À l’origine, le terme pitbull a été utilisé pour identifier un groupe de chiens qui était jadis destiné aux combats de chiens, maintenant illégaux. Le terme anglais «pit» veut dire fosse ou arène tandis que «bull» veut dire taureau.
Tous les propriétaires de chiens et de chats résidant sur le territoire de la ville de Montréal doivent avoir un permis valide qui n’a pas besoin d’être renouvelé. Vrai ou faux

Faux.Le permis doit être renouvelé au plus tard le 31 décembre de chaque année.
Dès le 31 décembre 2019, tous les chiens non stérilisés ou n’étant pas identifiés à l’aide d’une micropuce seront interdits à Montréal. Vrai ou faux

Vrai! Cette partie du règlement concerne donc tous les propriétaires de chiens de Montréal. L’exception ici est un chien reproducteur dont le gardien détient une preuve d’enregistrement d’une association de races reconnue.
À Montréal, un citoyen pourrait avoir la garde de deux chiens, deux chats et un furet s’il le désire. Vrai ou faux

Faux. Dans une unité d’occupation donnée, il est interdit de garder plus de deux chiens ou de garder plus de quatre animaux, toutes espèces permises confondues, sauf dans le cas d’un refuge, bien sûr!
Le chien de type pitbull est automatiquement déclaré comme un chien dangereux à la Ville de Montréal. Vrai ou faux

Faux. Un chien est considéré comme dangereux lorsqu’il a causé la mort d’une personne ou d’un animal d’une espèce permise à la Ville de Montréal, ou encore s’il est un chien à risque ayant été déclaré dangereux par l’autorité compétente. À noter que les chiens dangereux sont interdits à Montréal.
Il est permis de posséder un chien de type pitbull si le gardien de l’animal est détenteur d’un permis spécial de garde d’un chien de type pitbull délivré par la Ville. Vrai ou faux »

VraiVrai et la date limite est le 31’décembre 2016′
Tous les chiens de type pitbull doivent, lorsqu’ils se trouvent à l’extérieur d’un bâtiment, être sous la surveillance d’un gardien de 18 ans ou plus, muselés en tout temps et tenus au moyen d’une laisse d’une longueur maximale de 1,25 mètre (sauf dans une aire d’exercice canin ou un endroit fermé par une clôture d’une hauteur minimale de 2 mètres). Vrai ou faux

Partagez votre résultat sur Facebook

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire