L’arrivée du cimetière musulman soulève des inquiétudes de citoyens à Saint-Apollinaire

L'arrivée du cimetière musulman soulève des inquiétudes de citoyens à Saint-Apollinaire

Plusieurs citoyens inquiets ont exprimé leurs craintes lundi soir au sujet du futur cimetière musulman de Saint-Apollinaire.

«Pourquoi faire ça ici’ Avez-vous réfléchi aux conséquences’», a demandé un dénommé Victor-Hugo Castro au maire Bernard Ouellet lors de la séance du conseil municipal.

«On s’est fait passer le royaume des Témoins de Jéhovah sans le savoir. Pourquoi ça aboutit ici, ce cimetière, là encore’ La prochaine fois, si les Hells cherchent un endroit pour bâtir un bunker, ça va être ici’», a ajouté Michel Sévigny.

Le maire de l’endroit est intervenu à quelques reprises pour freiner les ardeurs de quelques personnes.

«Je suis profondément troublée par certains commentaires. Ne propagez pas votre peur avec l’ignorance», a rétorqué Josée Talbot.

«Ils me font peur, les musulmans», a répliqué Réal Létourneau sous les applaudissements d’une trentaine de citoyens.

«C’est sûr que ça va venir avec une mosquée», a ajouté Claude Lemay.

À l’occasion d’une transaction privée, le Centre culturel islamique de Québec et l’entreprise funéraire Harmonia ont conclu une entente pour faire l’acquisition d’un terrain à Saint-Apollinaire afin d’y installer un cimetière musulman. La municipalité souhaite modifier un règlement de zonage afin d’autoriser l’usage «cimetière» dans cet espace.

La transaction est évaluée à 215 000 $, quatre à cinq fois moins cher que le prix d’un terrain semblable à Québec. Il s’agirait du second cimetière de confession musulmane dans la province. Le débat n’est pas clos puisqu’une soirée de consultation sur le projet de règlement aura lieu le 29 mars.

Interrogé après la séance, le maire Bernard Ouellet a mentionné qu’une poignée de citoyens qui ne représentent peut-être pas l’opinion de la majorité pourraient nuire à la réputation de la municipalité.

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire