Le baseball mineur salive

Le baseball mineur salive

Les associations de baseball mineur rêvent de jouer au Stade municipal, d’autant que les autres terrains municipaux sont très sollicités et laissent parfois à désirer.

Le Journal révélait dimanche que le Stade municipal enregistre des pertes moyennes de 370 000 $ par année. Il n’est utilisé que par les Capitales et les Diamants, à raison de quelque 500 heures par année, pour protéger sa surface de gazon naturel.

Pour les associations de baseball mineur et pour les programmes de sport-études baseball, pouvoir jouer au Stade municipal serait un net avantage.

«Nos terrains sont occupés à la limite», témoigne Stéphane Vigneault, président de l’association de Beauport. «La qualité des infrastructures laisse à désirer, et il y a des investissements qui ne se sont pas faits dans les dernières années», notamment dans la réparation des surfaces de jeu. «On n’est pas mal pris, mais on se débat tout le temps.»

Selon Frédéric Dionne, président de l’Association de baseball de Val-Bélair et de L’Ancienne-Lorette, «faire jouer nos plus vieux au Stade, ça serait une bonne expérience pour eux. Il y a plusieurs années, des équipes midgets allaient jouer là. Les jeunes seraient enchantés parce que nos terrains sont parfois désuets. En mettant une surface synthétique au Stade, ça réglerait une partie du problème.»

L’organisme à but non lucratif Complexe Baseball Victoria (CBV), qui caresse le projet de doter le Stade d’un gazon synthétique et de le gérer afin de le rendre accessible à prix abordable à toutes les équipes de toutes les catégories, avise que ses démarches avancent bien.

«Le processus avec la Ville n’est pas encore terminé, mais il avance très bien. Les relations sont très bonnes, et le dossier est constamment en progression», soutient Jonathan Lachance Lemieux, porte-parole du CBV.

Jean-Philippe Roy aimerait centraliser au Stade les activités des programmes de sport-études baseball qu’il gère à Québec. Il fait d’ailleurs partie, avec le président des Capitales, Michel Laplante, des futurs administrateurs du Complexe.

Avec une surface synthétique au Stade, croit-il, «le baseball en général serait gagnant. Ça rehausserait la pratique du baseball, qui est en augmentation depuis quelques années.»

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire