Le CIO fait preuve de clémence envers la Russie

Le CIO fait preuve de clémence envers la Russie

Le Comité international olympique (CIO) a décidé de ne pas bannir systématiquement les athlètes de la délégation russe en vue des prochains Jeux olympiques d’été 2016 de Rio, a-t-il été annoncé dimanche.

Il en reviendra plutôt aux différentes fédérations sportives internationales de décider du sort des athlètes impliqués dans le vaste scandale russe de dopage.

Le CIO a établi une liste de critères en ce qui a trait à l’admission des Russes au Brésil.

«Le CIO n’acceptera aucun athlète russe aux Jeux olympiques 2016 de Rio à moins que les fédérations internationales ne parviennent à prouver l’innocence dudit athlète», est-il écrit dans un communiqué.

«L’absence d’un résultat positif à un test antidopage ne doit pas être considéré comme preuve suffisante par les fédérations internationales, qui devront conduire des analyses sur les dossiers antidopage de chaque athlète.»

Le CIO évaluait l’option d’exclure la Russie des Jeux sur réception d’un rapport accablant divulgué par l’Agence mondiale antidopage (AMA), lundi.

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) avait rejeté l’appel du Comité olympique russes et de 68 de ses athlètes qui demandaient de participer aux JO malgré la suspension infligée par la Fédération internationale d’athlétisme pour dopage, jeudi dernier.

Selon l’enquête commandée par l’AMA qui a duré deux mois, les autorités russes ont mis en place un système pour éviter que ses sportifs dopés soient repérés, le tout avec le consentement des hauts responsables du gouvernement et l’aide des services secrets russes.

Les conclusions font notamment état d’échanges d’échantillons et de l’élimination de 312 tests positifs.

En raison de ces révélations-chocs, l’Agence a recommandé l’exclusion de la Russie des Jeux de Rio et d’autres compétitions internationales.

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire