Le coup d’éclat de Normandeau était scripté

Le coup d'éclat de Normandeau était scripté

GATINEAU | Le coup d’éclat de Nathalie Normandeau est un geste de communication «scripté» pour augmenter ses cotes d’écoute, croient des ministres libéraux.

«Elle est animatrice de radio commerciale. Elle doit développer une cote d’écoute et elle a fait un coup d’éclat. Point», a lancé le ministre de la Santé Gaétan Barrette.

L’ancienne vice-première ministre du Québec a déchiré sa carte de membre du PLQ en onde mardi. «J’ai pris cette décision qui n’est pas un coup de tête. C’est ma façon de dire à Philippe Couillard que je n’apprécie pas la façon dont il a décidé le boycott», a-t-elle lancé sur les ondes de BLVD 102,1, où elle est animatrice.

Mme Normandeau a affirmé que la décision de Philippe Couillard d’empêcher les députés libéraux de participer à son émission était guidée par la peur. Ses anciens collègues croient toutefois que Mme Normandeau, accusée de corruption, de fraude et d’abus de confiance envers le gouvernement, verse plutôt dans la promotion.

Pour Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales, il s’agit «d’un geste de communication». «C’est une excellente communicatrice. C’est dommage, mais c’est son choix», a-t-elle affirmé avant d’ajouter que «c’est une femme que j’aime beaucoup».

Laurent Lessard, qui a succédé à Nathalie Normandeau comme ministre des Affaires municipales sous la gouverne de Jean Charest, estime que toute cette affaire était «scriptée».

«C’est la première fois que je voyais ce qui se passait à la radio à la télé. Je ne pense pas que c’était un geste spontané. J’ai trouvé ça drôle. Probablement que la télé a été invitée et que c’était scénarisé», a affirmé M. Lessard.

C’est Philippe Couillard qui a été le plus compréhensif à son endroit. «Mme Normandeau a fait ce qu’elle devait faire en ce qui la concerne», a souligné le premier ministre. Mme Normandeau s’est dite «déçue» de son comportement. «Je la comprends. C’est très difficile. Humainement, je trouve que c’est une situation extrêmement difficile», a-t-il lancé.

M. Couillard explique toutefois que le boycott de l’émission de Mme Normandeau est nécessaire pour éviter d’interférer dans le processus judiciaire. 

Normandeau réplique

Lors de son émission mercredi, Nathalie Normandeau était accompagnée d’une trame sonore rappelant le cirque. «Il semblerait que nous faisons dans le spectacle à 100 % Normandeau, selon les libéraux», lance-t-elle.

Les ministres Lessard et Barrette ont réagi au geste posé par Normandeau hier, soit celui de déchirer sa carte du Parti libéral du Québec en ondes lors de sa première émission au BLVD 102,1.

Lessard a souligné que tout était scripté, tandis que le ministre de la Santé a mentionné qu’elle faisait dans le spectacle et qu’elle avait des cotes d’écoute à atteindre.

«Ça m’a fait sourire. C’est certain que c’est planifié, je me prépare avant mon émission. C’était un geste réfléchi: j’ai même dû réclamer qu’on m’envoie une nouvelle carte puisque j’avais perdu la mienne», continue l’ancienne vice-première ministre du Québec.

Elle ajoute que certains auditeurs ont aussi coupé leur carte «par solidarité».

Par contre, Normandeau semble vouloir prendre ses distances de ce «conflit».

«J’ai autre chose à faire que jouer au ping-pong avec le PLQ», détermine la nouvelle venue de BLVD.

Tout au long de son segment, elle a répété qu’elle n’avait aucun talent de comédienne, malgré les allégations de certains politiciens libéraux.

«Je vous pose la question: qui sont les vrais comédiens dans cette histoire-là’», a terminé Nathalie Normadeau.

Avec la collaboration de Marc-Antoine Turcotte 

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire