Le géant Walmart ne fait plus trembler les détaillants canadiens

Le géant Walmart ne fait plus trembler les détaillants canadiens

L’arrivée de Walmart dans le marché des fruits, légumes et autres articles d’épicerie au rabais avait fait faire des cauchemars à nos détaillants. Il semble qu’ils peuvent dormir plus tranquilles.

La croissance des ventes comparables de Walmart Canada diminue, et au troisième trimestre, les ventes de ses magasins ouverts depuis plus d’un an n’ont augmenté que de 1,1 %, (0,2 % de fréquentation, et 0,9 %, pour la facture moyenne).

C’est bien moins que le 5,7 % affiché l’an dernier, a souligné Keith Howlett, de Desjardins Marché des capitaux, qui considère ce ralentissement des ventes comme positif, tout comme le fait que la transformation des magasins Walmart en supercentres soit complétée à 90 %. Cette année, Walmart avait prévu investir 350 millions $ pour ces conversions ainsi que pour l’ouverture de nouveaux magasins.

Quelque 325 des 408 magasins Walmart au pays sont désormais des supercentres. Ils offrent une imposante section alimentaire comprenant des fruits et légumes, des comptoirs de viandes, de charcuteries, de boulangerie, ainsi que des mets à emporter.

Au Québec, Walmart exploite 48 supercentres sur un total de 71 magasins.

Du stress quand même

Les ventes alimentaires de Walmart au Canada le placent au troisième rang (selon les revenus) parmi les détaillants en alimentation, derrière Loblaws/Provigo et Sobeys/IGA, et à égalité avec Metro et Costco.

Ses parts de marché étaient estimées l’an dernier à 13,2 % dans le secteur alimentaire. Tant Walmart Canada que Costco Canada ont réalisé des percées importantes dans le secteur de l’épicerie en raflant des parts de marché, dit Keith Howlett. «À notre avis, cela génère un stress important chez les épiciers traditionnels», a-t-il souligné, comme Loblaws et Metro.

Les revenus totaux de Walmart ont augmenté de 3,3 % au dernier trimestre.

Cap sur le commerce électronique

Récemment, Walmart a dit vouloir intensifier sa présence dans le commerce électronique et il a fait l’acquisition du site américain Jet.com pour 3,3 milliards $.

«Walmart Canada se concentre déjà sur le commerce électronique, incluant l’épicerie en ligne, note Keith Howlett. Nous ne savons pas, cependant, s’il envisage de tester le format Neighborhood Market», soit de plus petits magasins de quartier, que l’on retrouve aux États-Unis.

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire