Le mariage de l’année 2, des intrigues qui tombent à plat

Le mariage de l'année 2, des intrigues qui tombent à plat

Le mariage de l’année, sorti il y a 15 ans, était une mignonne comédie romantique. Malheureusement, le second volet des aventures de la famille Portokalos tombe à plat, malgré quelques moments qui réussissent à arracher quelques sourires.

Le scénario de Nia Vardalos, interprète de Toula, mélange allègrement trois intrigues auxquelles on ne croit absolument pas. D’un côté, ses parents Gus (Michael Constantine) et Maria (Lainie Kazan) s’aperçoivent qu’ils n’ont jamais été réellement mariés par le prêtre qui a célébré leur union. De l’autre, Paris (Elena Kampouris), la fille de Toula et de Ian (John Corbett), s’apprête à quitter la maison pour aller à l’université, alors que son grand-père la presse de trouver un petit ami et de se marier. Et enfin, pour faire bonne mesure, Toula et Ian traversent eux aussi une période difficile.

Le problème, c’est qu’on n’y croit jamais vraiment. Maria hésitant à épouser Gus de nouveau n’est absolument pas crédible, de la même manière que les soucis conjugaux de Toula et Ian demeurent extrêmement légers, comme un ressort scénaristique pour nous montrer que tous les couples, même les plus solides, connaissent un jour les affres de la monotonie et du quotidien. Seuls les ennuis (très relatifs) de Paris génèrent un intérêt mesuré, l’adolescente de 17 ans vivant les mêmes situations – à peu de choses près – que sa mère avant elle.

Sinon, tout le reste de la distribution est de retour incluant Gia Carides en Nikki, Joey Fatone en Angelo et, bien sûr, Andrea Martin en tante Voula. Rita Wilson (la femme de Tom Hanks, également productrice de Le mariage de l’année 2) fait une petite apparition qui tombe comme un cheveu sur la soupe, accompagnée par un John Stamos en présentateur de nouvelles télévisées tout à fait inutile.

Le mariage de l’année 2 n’a rien de l’événement de l’année… Attendez que le long métrage arrive, un samedi matin, à la programmation d’une chaîne de télévision. Au moins, vous n’aurez pas l’impression d’avoir gaspillé votre argent.

Note: 2 sur 5

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire