Le meurtrier André Roy incarcéré jusqu’en 2020

Le meurtrier André Roy incarcéré jusqu'en 2020

Le 14 février 2020, le meurtrier du jeune Victor Lemay sera en libération totale et en 2017, il pourra présenter une demande devant la Commission des libérations conditionnelles du Canada pour être entendu dans l’espoir de bénéficier d’un retour progressif dans la société.

C’est la décision qui a été prise par les douze membres du jury qui prenait part, depuis les deux dernières semaines, à la révision judiciaire du meurtrier André Roy.

Au cours des quatre prochaines années, l’homme de 38 ans devra donc consolider les acquis obtenus au pénitencier au cours des seize années de son incarcération.

Une décision qui semble avoir plu à la Couronne, mais également à la défense. Même Roy, avant de quitter la boîte des accusés, a fait un signe au jury pour les remercier.

Rappelons que dans le cadre de cette procédure, André Roy s’est longuement exprimé devant ses pairs pour parler du cheminement qu’il avait fait et de sa prise de conscience face au meurtre commis à Sainte-Croix, dans Lotbinière.

Le 27 novembre 1999, après avoir eu «une vision», Roy a croisé le jeune Victor Lemay, 17 ans. Ensemble, ils ont fumé un joint puis se sont dirigés dans un boisé près du fleuve.

Répondant à ses pulsions, c’est à ce moment que Roy a sorti une arme volée quelques semaines plus tôt et qu’il a abattu l’adolescent d’une balle derrière la tête. Comme il avait l’impression que sa victime «respirait toujours», il a utilisé une pelle pour le frapper et ainsi «finir ce qu’il avait commencé».

Enterré non loin de là, il a fallu dix jours pour que le corps du jeune Victor soit retrouvé. Roy, quant à lui, ne s’est livré que deux mois et demi plus tard.

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire