Le ministre Barrette veut revoir les soins fournis aux ainés

Le ministre Barrette veut revoir les soins fournis aux ainés

MONTRÉAL Le ministre de la Santé du Québec, Gaétan Barrette, lance un examen des soins fournis par l’État aux aînés et aux personnes aux prises avec une déficience physique, afin de les améliorer.

Le ministre a reconnu que cette initiative est notamment due aux critiques formulées par le passé dans les médias, notamment concernant le fait que les résidents des centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) n’aient droit qu’à un bain par semaine ou qu’ils doivent manger de la purée de pommes de terre faite à partir d’une poudre.

«Les gens veulent mieux pour les aînés, a dit le ministre Barrette en conférence de presse à Montréal. On a agi. On a été à l’écoute de la population.»

Avec cet examen annoncé lundi, le ministre libéral veut identifier les meilleures pratiques dans le réseau pour les multiplier, ainsi que les problèmes pour les éliminer.

«Actuellement, certains établissements sont très performants, d’autres moins. Nous voulons que les plus performants puissent mettre leur expertise au profit des autres, afin de mettre à niveau notre offre de service», a-t-il mentionné.

Le ministre Barrette en a profité pour dire que «ce n’est pas un enjeu de qualité du personnel, de motivation ou de bonne gestion». Il n’a pas précisé si les budgets seraient augmentés.

Cette révision de l’organisation des soins sera faite par la députée de Crémazie et l’adjointe parlementaire du ministre de la Santé et des Services sociaux, Marie Montpetit. Elle visitera les «milieux les plus performants» pour recueillir de l’information. Deux forums auront aussi lieu avec des experts et des représentants du réseau. Le premier, qui portera sur les CHSLD, aura lieu d’ici la fin de l’année, tandis que le second, sur les soins à domicile, se tiendra au début de l’année prochaine.

Bien accueilli par le RPCU

Le Regroupement provincial des comités des usagers (RPCU) a bien accueilli cet examen annoncé par le ministre Barrette.

«Nous sommes heureux de constater qu’en plus des 40 000 aînés vivant en CHSLD, on s’occupera du million d’autres aînés vivant à domicile incluant les résidences privées», a dit Pierre Blain, directeur général du RPCU, par communiqué.

Dans le cadre de ces consultations, le RPCU concentrera ses interventions sur la sécurité en CHSLD, les soins, l’hygiène et l’alimentation

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire