Le nouveau défi Stéphane Quintal

Le nouveau défi Stéphane Quintal

Un peu plus de 10 années après avoir annoncé sa retraite du hockey, Stéphane Quintal occupe aujourd ‘ s ‘ s l’un des postes clés dans la Ligue nationale de hockey, le vice-président de la sécurité des joueurs.

NEW YORK – Un peu plus de 10 ans après avoir annoncé sa retraite de hockeyeur, Stéphane Quintal occupe aujourd’hui l’un des postes clés dans la Ligue nationale de hockey, celui de vice-président de la sécurité des joueurs.

Une responsabilité importante, très exigeante, mais qui comble l’ancien défenseur du Canadien de Montréal. Dans une salle des bureaux de la LNH à New York, Quintal chapeaute une équipe de coordonnateurs, qui eux, surveillent tous les gestes possiblement répréhensibles survenant pendant les matchs.

Ultimement, c’est le Québécois qui tranche, et qui décide ou non de sanctionner les joueurs fautifs, que ce soit en leur décernant une amende, ou encore, en les suspendant pour quelques rencontres. Des décisions souvent lourdes de conséquences pour les équipes.

«Ce qui compte vraiment pour moi, c’est la sécurité des joueurs, souligne Quintal, dans le cadre de l’émission «Dans l’enclave», qui sera diffusée sur la chaîne TVA Sports, samedi à 22 h 30.

«J’aimerais qu’en audience, les joueurs comprennent que celui qui a vraiment à coeur leur sécurité, c’est moi.»

Celui qui a passé 16 saisons dans la Ligue nationale ne s’attendait pas à occuper un tel poste à un moment dans son après-carrière. L’occasion est arrivée un peu par hasard.

«J’ai rencontré Brendan Shanahan, qui, à l’époque, n’avait pas encore débuté le département de la sécurité des joueurs. Il m’a dit qu’il y aurait sûrement une ouverture.

«J’ai décidé d’aller travailler un an pour voir si j’aimais ça. Finalement, je suis resté trois ans, et après ça, j’ai eu l’opportunité d’être en charge du département.»

Quintal est conscient qu’il est l’un des rares francophones à avoir gravi ainsi les échelons de la LNH, mais souligne avoir travaillé très fort pour ce faire.

«Je sais que peu de Québécois ont grimpé les échelons dans la ligue, mais je le prends un peu avec un grain de sel, explique-t-il. Je ne l’ai pas volé, mon travail: j’ai travaillé ici pendant trois ans avant.»

Les mentalités évoluent

Quintal assure qu’en quatre ans, il a vu les mentalités changer, et que cela le rend fier. Au fil des interventions du préfet de discipline – un poste autrefois occupé par Shanahan -, les joueurs sont devenus plus soucieux de ne pas blesser leurs rivaux.

«Depuis que je suis en poste, je vois que les mentalités changent, note Quintal. Je vois que les joueurs font plus attention de ne pas blesser l’adversaire, et ça, ça me fait chaud au coeur.»

L’émission «Dans l’enclave» avec Stéphane Quintal sera présentée sur les ondes de TVA Sports samedi, à 22 h 30.

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire