Le Nouveau-Brunswick se met à la remorque des autres accuse Barrette

Le Nouveau-Brunswick se met à la remorque des autres  accuse Barrette

Gaétan Barrette accuse le Nouveau-Brunswick de «se mettre à la remorque des autres provinces et territoires pour obtenir une meilleure offre» du gouvernement fédéral pour les transferts en matière de santé.

C’est le reproche que ministre de la Santé du Québec a écrit, en français et en anglais ce matin, sur son compte Twitter après avoir appris que gouvernement du Nouveau-Brunswick avait conclu une entente avec le gouvernement fédéral pour les transferts de santé.

Gaétan Barrette souhaitait ardemment que le front commun des provinces tienne pour s’opposer à la proposition d’Ottawa de réduire de 6% à 3% le financement annuel du gouvernement fédéral pour les soins de santé dans les provinces et territoires.

La rumeur d’un accord entre Ottawa et le Nouveau-Brunswick courait, mercredi, dans les corridors de l’Assemblée nationale et le ministre Barrette s’était permis de lancer un appel du pied au gouvernement de Brian Gallant.

«Je ne peux pas croire que M. Gallant va choisir de mettre en péril les services de ses citoyens. Le ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick n’est pas prêt à faire ça», avait déclaré M. Barrette à l’occasion d’une mêlée de presse.

Le ministre Barrette excluait alors toute négociation bilatérale Québec-Ottawa prétextant que le front commun des provinces et territoires tenait le coup. «Aujourd’hui on a un front pour s’assurer que les Canadiens aient un niveau de financement approprié pour avoir des services appropriés.»

Le cabinet du ministre de la Santé n’a pas retourné l’appel du Journal.

(Plus de détails à venir)

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire