Le président du C.A. du CHUM démissionne encore

Le président du C.A. du CHUM démissionne encore

07-08-2015 | 09h35

Dernière mise à jour: 07-08-2015 | 09h52

Le président du conseil d’administration du Centre hospitalier universitaire de Montréal (CHUM), Jean-Claude Deschênes, a de nouveau remis sa démission.

C’est la deuxième fois en cinq mois qu’il prend cette décision.

En entrevue au quotidien montréalais Le Devoir, vendredi, M. Deschênes a accusé le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, de continuer de s’ingérer dans des affaires qui ne relèvent pas de lui, de ne pas respecter ses engagements et même de mentir. Il a dit refuser d’être sa «marionnette».

«On pensait que ce serait rétabli, mais non, ce n’est pas vrai, ça ne se rétablit pas, a affirmé M. Deschênes. Et c’est à la largeur du réseau que ça va se passer.»

«Face à ça, j’ai décidé que je n’avais plus de temps à perdre à aller faire la marionnette», a-t-il ajouté.

En entrevue à TVA Nouvelles, le Dr Barrette a nié les allégations de M. Deschênes, assurant qu’elles ne sont pas fondées.

«On a respecté notre partie des ententes, je ne sais pas à quoi il fait référence», a déclaré M. Barrette.

«Je fais exactement ce qui a été prévu par la loi et par les ententes qu’on a conclues.»

M. Barrette a aussi noté que le CHUM n’a pas de C.A., techniquement, en ce moment, et que M. Deschênes ne peut donc pas démissionner, disant plutôt que celui-ci «se désiste». «Il semble qu’il se considère au-dessus des lois et du ministère de la Santé», a aussi laissé tomber Gaétan Barrette.

Le directeur général du CHUM, Jacques Turgeon, avait remis sa démission en mars dernier, à la suite d’un cas allégué d’ingérence de la part de Gaétan Barrette dans l’administration de l’établissement. Il avait raconté que le ministre de la Santé était intervenu directement afin que le Dr Patrick Harris soit nommé à la tête du département de chirurgie. Plusieurs membres du conseil de l’établissement, dont le président Jean-Claude Deschênes, avaient aussi remis leur démission.

Toutefois, à la suite de discussions avec le premier ministre Philippe Couillard et du ministre Barrette, la situation semblait s’être résorbée.

Le commissaire à l’éthique et à la déontologie avait néanmoins lancé une enquête concernant les agissements du ministre Barrette.

Aussi sur Canoe.ca

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire