Le procès d’un présumé terroriste s’ouvre en Colombie-Britannique

Le procès d'un présumé terroriste s'ouvre en Colombie-Britannique

VANCOUVER – Le procès d’un Britanno-Colombien soupçonné d’avoir participé à des activités liées au terrorisme s’est ouvert jeudi à Vancouver.

Othman Ayed Hamdan de Fort Saint John, en Colombie-Britannique, a été arrêté en juillet 2015 par l’Équipe intégrée sur la sécurité nationale (EISN) de la Gendarmerie royale du Canada (GRC). Trois accusations liées au terrorisme ont ensuite été déposées contre lui.

Selon l’enquête de la GRC débutée en 2014, il aurait été impliqué dans la diffusion en ligne de matériel de propagande faisant la promotion de l’État islamique, incluant l’incitation et les instructions pour commettre des meurtres au nom du djihad.

L’accusé a plaidé non coupable.

Jeudi et vendredi, c’est l’agent Tarek Mokdad de la GRC qui témoignait. Cet expert en terrorisme islamiste et en loup solitaire a parlé des publications de l’accusé sur Facebook, dont l’une partagée peu après le drame survenu à Saint-Jean-sur-Richelieu, en Montérégie. L’adjudant Patrice Vincent qui a servi dans les Forces armées canadiennes pendant 28 ans avait alors été happé mortellement par Martin Couture-Rouleau dans un stationnement de Saint-Jean-sur-Richelieu. Le suspect, qui s’était converti à l’islamisme radical, avait délibérément foncé sur deux militaires en uniforme.

«Un frère musulman est martyrisé par la police canadienne après avoir tué un soldat canadien en représailles aux crimes du Canada en Irak», aurait écrit Othman Ayed Hamdan, selon ce qu’a rapporté le quotidien «The Globe and Mail».

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire