Le Québec est belge pendant l’Euro

Le Québec est belge pendant l'Euro

MONTRÉAL – Après avoir timidement amorcé la compétition, les Belges ont pris leur envol à l’Euro, écrasant la Hongrie au compte de 4-0 en ronde des 16, dimanche après-midi à Toulouse.

Bon nombre de partisans des Diables rouges étaient d’ailleurs réunis au Bier Markt, au centre-ville de Montréal, afin de supporter leurs favoris. Vêtue d’un chapeau aux couleurs de son pays, Diana Ciman, la femme du général de l’Impact de Montréal, était une spectatrice attentive.

«On y va un match à la fois. Le prochain sera contre le Pays de Galles. C’est très prometteur. Pour l’instant, c’est que du bonheur», a-t-elle mentionné.

«Le Québec est belge pendant la compétition, c’est très touchant. Je reçois des messages de partisans chaque jour. C’est un amour qui n’a pas de mot. Merci le Québec!»

En plein contrôle

La Belgique a amorcé la rencontre avec le couteau entre les dents. Toby Alderweireld a marqué de la tête dès la 10e minute sur un superbe coup franc de Kevin De Bruyne.

Ce dernier est passé bien près de doubler l’avance de son équipe en fin de première demie, mais le gardien de 40 ans Gabor Kiraly a redirigé le ballon du bout des doigts avant que celui-ci ne touche la barre transversale.

Puis, le jeune attaquant Michy Batshuayi a fait son entrée dans le match à la 76e minute. Moins de deux minutes plus tard, il poussait le ballon dans une cage béante, au grand plaisir des amateurs qui se sont faits très bruyants.

L’électrisant Eden Hazard, un ancien coéquipier de Didier Drogba à Chelsea, a ensuite réussi un but spectaculaire, quelques secondes à peine après que les partisans eurent repris leur souffle. Le milieu a décoché une frappe précise dans le coin inférieur après quelques feintes qui ont mystifié la défensive hongroise.

Yannick Carrasco a inscrit un quatrième filet en fin de partie.

Ciman titulaire’

Le défenseur central Thomas Vermaelen ne pourra prendre part au prochain duel en raison d’une accumulation de cartons jaunes. Laurent Ciman pourrait donc retrouver sa place dans le onze partant.

«Quand Laurent joue, je ne tiens plus. Je deviens hystérique. Je fais trembler le Québec!», a confié sa plus grande partisane.

«Il est très concentré, il a un mental d’acier. Il est un peu déçu [de son temps de jeu], mais il se tient prêt à entrer sur le terrain.»

Cette convaincante performance des Belges nourrit les espoirs de toute une nation, qui rêve d’une première conquête de l’Euro.

«Ce serait avant tout un bonheur pour ma patrie. Et de savoir que Laurent est là-bas, après tout ce qu’on a dit sur la MLS à son arrivée ici… C’est une belle revanche pour lui, la MLS et l’Impact.»

«C’est un peu grâce au club qu’il s’est rendu là.»

Aussi sur Canoe.ca

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire