Le retour d’UZEB et jazz d’hiver

Le retour d'UZEB et jazz d'hiver

Avez-vous comme souvenirs 60 rue des Lombards, Mister Moe ou Perrier Citron’ Si oui, vous serez heureux du retour sur scène de la légendaire formation UZEB. Malgré la température hivernale, la note bleue n’est jamais au repos. À la mi-février, le Festival Montréal en ­lumières réchauffera nos neurones avec le guitariste Al Di Meola et bien d’autres ­invités. Bon hiver jazz à tous et à toutes!

La dernière fois que j’ai vu et entendu le groupe UZEB, c’était en 1992, lors du Festival international de jazz de Montréal. Plus de 25 ans après ce baroud d’honneur, le guitariste Michel Cusson, le batteur Paul Brochu et le bassiste Alain Caron reprendront du service, le 29 juin, à la salle Wilfrid-­Pelletier. Selon nos informations, c’est le seul concert que donnera cette formation avant une grande tournée européenne. Avouons que les organisateurs du Festival international de jazz ont réussi une très belle prise, surtout en vue des festivités du 375e anniversaire.

Après 40 ans de jazz fusion souvenez-vous du trio Return Forever , le guitariste Al Di Meola est un modèle du genre. Le 25 février, dans le cadre du Festival ­Montréal en lumière, il viendra présenter à la salle Pierre-Mercure, entouré de cinq musiciens, une partie de son nouveau disque Elysium ainsi que quelques nouveautés.

Jeudi 16 février, nous surveillerons avec ­attention un doublé qui sentira bon le blues/rock et le boogie. En première partie, celle qui fut une découverte en 2016, la chanteuse Tami Neilson, puis le guitariste Colin James viendront nous «raconter» les histoires de la route 66.

Pour les amateurs de mélanges électroniques avec un peu de swing, le brillant Kid Koala nous offrira, à la mi-janvier, un Electro de Luxe, tandis que l’accordéoniste Richard Galliano retrouvera son jazz ­musette, le 17 février. N’oubliez pas que Montréal est aussi un lieu de jazz ­convivial, donc allez faire un tour au Dièse ainsi qu’au Upstairs.

Ray Charles Orchestra

Zurich 1961 – Montreux Jazz/Naxos

Commençons l’année avec le légendaire Ray Charles! En 1961, il se produisait à Zurich en grande formation avec ses Raelettes et, par bonheur, ce concert fut capté devant public. Ah qu’il était en forme, «Brother Ray», tout comme ses musiciens qui se laissaient aller à de puissants solos! En 17 plages bien tassées, ça cogne sec et tout un chacun reconnaîtra Georgia On My Mind, Hit The Road Jack et l’émouvant Come Rain Or Come Shine. C’est aussi l’occasion de redécouvrir ses brillants complices que furent Hank Crawford, Wallace Davenport et Leroy Cooper.

3 concerts à surveiller

Soirée anniversaire du pianiste Wray Downes et ses invités.

Soirée jazz manouche avec Christiane Tassan, guitariste, et ses imposteures.

Paolo Ramos, guitariste, chanteur, et son quartette.

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire