Le Zoo de Saint-Félicien entre dans l’univers du multimédia

Le Zoo de Saint-Félicien entre dans l'univers du multimédia

L’attraction touristique la plus connue du Saguenay-Lac-Saint-Jean proposera bientôt une activité familiale de soir, après son association avec la firme montréalaise Moment Factory.

À trois semaines de l’inauguration du spectacle Anima Lumina, TVA Nouvelles a bénéficié d’une autorisation spéciale de la firme et du zoo pour en avoir un léger aperçu.

Anima Lumina, c’est une succession de tableaux sur 1,5 kilomètre, qui proposent un monde fantastique, autant visuel qu’auditif, avec un garçon de 10 ans, Félix, comme personnage central.

«Félix communique avec les animaux, et il va nous guider, nous éduquer, pour qu’on puisse percevoir ou imaginer certaines espèces», explique Gabriel Pontbriand, de Moment Factory.

L’un des tableaux, intitulé le Ballet des ombres, avec ses jeux de lumière à travers les arbres et sa trame sonore, déstabilisera un peu les visiteurs qui marcheront sur une passerelle suspendue.

«À la limite, on sent que tout bouge! dit la directrice générale du zoo Lauraine Gagnon. On perd la notion de stabilité et il faut vraiment se laisser porter.»

Le zoo voulait ajouter une activité de soir à son programme. Moment Factory a été approché il y a un an et demi et a vite constaté le potentiel du décor naturel.

«Une scène de 400 pieds de large et de 200 pieds de haut, lance Gabriel Pontbriand. Ça donne des percées scénographiques intéressantes et plusieurs points de vue différents.»

«Ce sont des magiciens, renchérit Lauraine Gagnon. Ils ont le don de prendre un lieu, de l’amplifier, de le bonifier, avec des images et une sonorité. On va sentir les animaux, leur souffle, grâce au multimédia.»

Les visites débuteront à 21h jusqu’à minuit. La trame sonore et les éclairages ont été conçus pour ne pas irriter les animaux, qui seront dans leurs quartiers de nuit.

«C’est un peu comme les humains, explique Moment Factory. Une trame calme aura un effet apaisant sur eux.»

Le spectacle sera accessible au public à la mi-juillet. Le zoo est sûr qu’il incitera les visiteurs à prolonger leur séjour.

«Nous voulons que les gens passent une belle soirée en famille, et qu’ils vivent plusieurs émotions. Le zoo la nuit est complètement différent du jour!» conclut la directrice générale.

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire