Les 5 restaurants éphémères à suivre dans le monde

Les 5 restaurants éphémères à suivre dans le monde

Le chef américain Grant Achatz a débarqué mardi 12 janvier à Madrid pour présenter sa cuisine aux chanceux qui ont été assez rapides pour réserver dans son restaurant éphémère. L’expérience, qui s’effectuera d’abord aux côtés du talentueux David Munoz (DiverXO), durera quatre semaines. Retour sur ces pop up restaurants à suivre en 2016.

Grant Achatz à Madrid (Espagne)

Du 12 janvier au 6 février

Le défenseur de la cuisine moléculaire au pays de l’Oncle Sam vient de traverser l’Atlantique pour s’installer à Madrid durant quatre semaines. Grant Achatz a emmené sa brigade avec lui pour réinterpréter en Europe le succès de son cultissime restaurant Alinéa à Chicago, considéré comme l’une des meilleures tables de la planète. Grant Achatz prendra ses quartiers au NH Hotel Eurobuilding, où opère déjà le chef prometteur espagnol David Munoz. Les gastronomes les plus chanceux découvriront un dîner qui associera le talent des deux toques. Au beau milieu du repas, les convives iront s’attabler chez DiverXO pour compléter ainsi leur expérience culinaire. La collaboration s’annonce explosive, tant les deux chefs proposent une vision moderne de la cuisine.

René Redzepi à Sydney (Australie)

Du 26 janvier au 2 avril

Le chef danois expatriera son Noma sur la côte est de l’Australie. À l’heure du déjeuner, comme à celle du dîner, les consommateurs découvriront les recettes du chef complètement retravaillées avec les produits locaux, du mardi au samedi. Ce n’est pas la première fois que René Redzepi délocalise son adresse, élue meilleur restaurant du monde par les 50 best’s restaurants. En 2015, le Danois avait testé le concept du pop-up à Tokyo. De son côté, à Copenhague, le Noma attendra d’être fermé pour rénovation à la fin de l’année. Il doit rouvrir en 2017 dans une ferme urbaine.

108 at Noma à Copenhague (Danemark)

Du 20 janvier au 16 avril

La salle et la cuisine du Noma ne resteront pas vides en l’absence de René Redzepi, parti à Sydney. La brigade du futur bistrot contemporain, 108, en référence au numéro de la rue (la même que celle du Noma à Copenhague) s’installera dans l’écrin très convoité du meilleur restaurant du monde. Cette nouvelle adresse est née d’une collaboration entre le chef Kristian Baumann et René Redzepi lui-même. Une première mise en bouche de ce que proposera l’équipe avant de prendre ses quartiers dans ses propres locaux sera présentée aux gastronomes.

Anne-Sophie Pic à Valence (France)

Jusqu’au 28 février

La seule femme-chef française aux trois étoiles a déjà démarré l’aventure d’un bistrot éphémère. La fille de Jacques Pic profite de travaux de rénovation de son Bistrot 7 pour installer une adresse sur la terrasse. La cuisinière s’est inspirée des menus proposés à la montagne pour réchauffer les gastronomes. À la carte: soufflé au gruyère suisse, planche de charcuteries, etc. Le tout dans un décor de chalet.

Frères Pourcel à Montepellier (France)

Printemps 2016

Jacques et Laurent Pourcel, surnommés «les jumeaux de la gastronomie française», fermeront leur Jardin des Sens, à Montpellier, le 20 mars prochain pour s’installer dans une bâtisse du XVIIe siècle place de la Canourgue à l’horizon 2018. Les frères Pourcel opteront pour une adresse éphémère de longue durée pendant les travaux. Le restaurant ouvrira en effet durant deux ans. Un local de 1.000 m², avenue de la Mer, s’organisera autour d’un comptoir à fromages, d’un autre dédié à la charcuterie, d’un bar à tapas, d’un restaurant et d’un bar à vins.

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire