Les 50 meilleurs joueurs, Crosby maintient la cadence

Les 50 meilleurs joueurs, Crosby maintient la cadence

Une première moitié de saison remplie de bouleversements. L’impensable est maintenant la réalité.

Sur le plan collectif, les Blue Jackets de Columbus ont fait flèche de tout bois, exerçant une telle domination qu’après leurs 35 premiers matchs, ils n’avaient subi que cinq défaites.

À ce rythme, peut-on croire que cette équipe ­atteindra le plateau des 60 victoires’

Sur le plan individuel, si on se lance dans les comparaisons avec la liste des 50 meilleurs joueurs de la Ligue nationale, sélection du Journal de Montréal, et la mise à jour en s’attardant sur les résultats des 35 premiers matchs, plusieurs joueurs familiers de nos classements sont au bord du précipice.

Deux Penguins en tête

Il y a cependant un incontournable. Sidney Crosby a raté les six premiers matchs du calendrier régulier et pourtant, au moment d’écrire ces lignes, il occupe le troisième rang des pointeurs, trois points de moins que Connor McDavid et un de moins qu’Evgeni Malkin.

Talonnant les deux super vedettes des Penguins de Pittsburgh, Connor ­McDavid n’a pas déçu la galerie. Sa production de buts n’est peut-être pas aussi reluisante qu’on l’avait anticipée, mais sa ténacité, sa rapidité, son leadership ont permis aux Oilers d’emboîter le pas dans la course pour une place dans les ­séries ­éliminatoires.

les jeunes…

Les jeunes loups qui ont décroché des emplois ont, pour la plupart, répondu aux attentes. Outre ­McDavid, ­Patrik Laine a démontré pourquoi il marquera 50 buts dans cette ligue.

Auston Matthews a prouvé que les Maple Leafs de Toronto avaient fait un choix judicieux en le réclamant au tout premier rang du plus récent repêchage. Mitch Marner a fait fi des remarques voulant qu’il ne soit pas assez costaud.

… les vétérans

L’arrivée remarquée de ces jeunes joueurs a largement modifié la donne dans l’évaluation des patineurs.

À preuve, les vétérans les plus connus par leurs actions et par les résultats ­obtenus ont un mal fou à conserver leur position.

Plusieurs se retrouvent même dans une section créée spécifiquement pour garder en veilleuse ces joueurs qui devraient sortir du lot au cours des prochains mois. Patrice ­Bergeron, Jonathan Toews, Anze Kopitar, Johnny ­Gaudreau, Logan Couture, Oliver Ekman-Larsson, P.K. Subban, autant de noms qui ont éprouvé bien des ­ennuis.

L’émergence de Devan Dubnyk et le travail exceptionnel effectué par Sergeï Bobrovsky ont poussé ­Carey Price et compagnie un peu plus loin sur le plan des places disponibles.

Voici notre classement de la mi-saison avec entre parenthèses la position occupée par les patineurs sélectionnés lors de notre premier bulletin de la saison, en octobre dernier.

1 Sidney CROSBY(1) | Pittsburgh

26 B | 16 A | 42 PTS

Il marque comme jamais ­auparavant. Son équipe ­bataille férocement pour ­garder les Blue Jackets à sa portée. Il a récolté 100 points en 2016, il refuse les demi-mesures. Il veut être le meilleur.

2 Evgeni MALKIN (18) | Pittsburgh

16 B | 27 A | 43 PTS

Il est en santé, il joue avec ­intensité et il est l’un des grands responsables des succès de la formation. À surveiller en deuxième moitié de saison. Il donne vraiment l’impression de s’amuser et il est conscient de ses responsabilités.

3 Connor McDAVID (13) | Edmonton

14 B | 31 A | 45 PTS

Le joueur de centre et capitaine des Oilers va-t-il mener son équipe aux séries éliminatoires’ Il s’implique à chacun des matchs de sa formation. Aux ­Oilers de bien l’encadrer, surtout avec un défenseur de haut ­niveau.

4 Sergeï BOBROVSKY (-) | Columbus

2,03 moy. | ,930 eff.

On le disait talentueux… mais on ne croyait jamais que Bobrovsky pouvait exercer un impact aussi important. Trouvez-moi un bon gardien et… Vous connaissez le refrain. Il a perdu quelques kilos et il est plus rapide.

5 Artemi PANARIN (44) | Chicago

15 B | 24 A | 39 PTS

Les Blackhawks s’accrochent au premier rang de la division ­Centrale en grande partie parce que Panarin s’est chargé de ­l’attaque de sa formation. Brillant fabricant de jeu, il contrôle la rondelle avec facilité.

6 Vladimir TARASENKO (20) | St. Louis

19 B | 23 A | 42 PTS

L’attaquant le plus dangereux de sa formation. Tarasenko a le sort des Blues au bout de la lame de son bâton. Un solide patineur et un joueur ­spectaculaire.

7 Devan DUBNYK (-) | Minnesota

1,82 moy. | ,939 eff.

Le gardien du Wild domine pour la moyenne de buts alloués. Il domine pour la moyenne d’efficacité et les jeux blancs. Que peut-on demander de plus’ Le Wild est une équipe de haut ­niveau avec lui.

8 Cam ATKINSON (-) | Columbus

18 B | 20 A | 38 PTS

Peut-être n’êtes-vous pas familier avec ce nom, mais le p’tit ­Atkinson connaît une saison de rêve: 38 points, 18 buts, dont 8 buts en supériorité numérique. Un joueur qui ne craint pas le jeu robuste.

9 Patrick KANE (2) | Chicago

12 B | 28 A | 40 PTS

On est d’accord que les chiffres ne sont pas les mêmes que l’an dernier. Sauf que l’ailier des Blackhawks a accumulé 40 points en 41 matchs. Solide prestation. Il joue près de 22 minutes par match.

10 Jeff CARTER (-) | Los Angeles

21 B | 12 A | 33 PTS

Production de 21 buts en 39 matchs. Une saison remarquable pour le grand joueur de centre des Kings. Carter a inscrit sept buts gagnants. Il est l’un des meilleurs francs-tireurs de la Ligue, heureusement pour les Kings.

11 Auston MATTHEWS (-) | Toronto

20 B | 14 A | 34 PTS

Il est rapidement devenu le joueur par excellence des ­Maple Leafs. Un joueur complet, capable de bien travailler en défense et une menace constante dès qu’il s’empare de la rondelle.

12 Brent BURNS (24) | San Jose

15 B | 22 A | 37 PTS

Il n’est peut-être pas le plus fiable des défenseurs dans son territoire, mais sa production en attaque est remarquable: 15 buts, un différentiel de +12, 3 buts ­gagnants. Une présence sur la patinoire, il est imposant.

13 Victor HEDMAN (16) | Tampa Bay

7 B | 29 A | 36 PTS

Son équipe éprouve des ennuis. Elle a perdu des joueurs ­importants, notamment Steven ­Stamkos. Ben Bishop est sur la touche, mais Hedman joue avec brio. Candidat au trophée Norris.

14 Brandon SAAD (-) | Columbus

14 B | 19 A | 33 PTS

Un joueur qu’on a bien failli ­envoyer dans les gradins. Une saison étonnante avec un ­différentiel de +20, 33 points, 14 buts, 101 tirs. Saad peut remplir plusieurs missions tout en étant efficace en défense.

15 Alex OVECHKIN (7) |Washington

18 B | 12 A | 30 PTS

Un choix qu’on peut contester et les arguments seraient intéressants. Il n’a pas fait trop de bruit jusqu’ici, mais il a tout de même 18 buts. Pour la première fois de sa carrière, il joue en deçà de 19 minutes par match.

16 Carey PRICE (4) | Montréal

2,02 moy. | ,930 eff.

Au cours des dernières rencontres, il n’a pas été aussi solide. Voilà pourquoi il n’occupe pas une place parmi les 10 premières positions. Il a de la compagnie cette année, plusieurs gardiens s’illustrent.

17 Braden HOLTBY (19) | Washington

1,99 Moy. | ,928 eff.

Il est toujours aussi efficace. Il est utilisé moins souvent que lors de la dernière saison, par contre, les succès des Capitals reposent en grande partie sur ses performances. Il s’améliore à chaque saison.

18 Tuukka RASK (-) | Boston

2,00 moy. | ,926 eff.

Après une saison décevante, le gardien des Bruins a effectué un retour en force et les Bruins ­peuvent songer aux séries si Rask joue avec le même aplomb en deuxième moitié. Les Bruins espèrent qu’il répondra aux ­attentes.

19 Erik KARLSSON (8) | Ottawa

7 B | 25 A | 32 PTS

Il doit maintenant s’acclimater à une nouvelle structure défensive et les premiers résultats sont encourageants. Toujours le joueur dominant chez les Sénateurs. Il demeure une menace à chacune de ses présences.

20 Drew DOUGHTY (6) | Los Angeles

6 B | 12 A | 18 PTS

Les Kings ont des ennuis, mais Doughty continue d’exercer un impact important au sein de son équipe. Il n’a rien perdu de son efficacité parce que les Kings ont du succès en défense.

21 Phil KESSEL (-) | Pittsburgh

12 B | 26 A | 38 PTS

Il a vraiment trouvé sa niche à Pittsburgh. Il n’est pas le centre d’attraction, il s’affirme comme un joueur d’équipe et il est bien conscient de ses responsabilités. Très dangereux en ­supériorité numérique.

22 Ryan KESLER (-) | Anaheim

15 B | 19 A | 34 PTS

Ryan Getzlaf et Corey Perry ne sont plus aussi dominants et Ryan Kesler a pris les guides de cette formation. Il connaît une saison qui pourrait lui permettre de toucher au trophée remis au meilleur attaquant défensif.

23 Jakub VORACEK (-) | Philadelphie

13 B | 24 A | 37 PTS

Il a été l’un des joueurs les plus efficaces des Flyers au cours de la première moitié de la saison. Il peut non seulement marquer, mais il peut aussi être un ­excellent fabricant de jeu.

24 Nikita KUCHEROV (25) | Tampa Bay

15 B | 23 A | 38 PTS

On lui a confié plus de responsabilités pendant l’absence de ­Steven Stamkos. Il répond bien malgré le fait que les blessures l’ont privé de plus de temps de jeu. Il est un joueur qu’il faut ­surveiller constamment.

25 Tyler SEGUIN (11) | Dallas

14 B | 25 A | 39 PTS

Malgré les insuccès de son équipe, Seguin accumule les points. Il se maintient parmi les 10 meilleurs pointeurs de la Ligue nationale. Il vient de retrouver son compagnon de jeu habituel, Jamie Benn.

26 Ryan SUTER (46) | Minnesota

5 B | 17 A | 22 PTS

Le meneur pour les plus et les moins. Le joueur qu’on utilise plus de 27 minutes par match. Il est le général à la ligne bleue et sa formation est l’une des plus efficaces en défense. Un ­incontournable au Minnesota.

27 Shea WEBER (37) | Montréal

10 B | 14 A | 24 PTS

Il a peut-être ralenti le rythme en décembre, rien cependant pour inquiéter les décideurs du ­Canadien. Weber est ce que ­recherchait Marc Bergevin: un leader, un joueur conscient des enjeux. Un vrai pro.

28 David PASTRNAK (-) | Boston

19 B | 8 A | 27 PTS

Les Bruins ont toujours cru au potentiel de Pastrnak et c’est la grande éclosion. Il compte déjà 19 buts et sa fiche a permis aux Bruins de demeurer dans le ­peloton de tête de la division ­Atlantique.

29 Justin SCHULTZ (-) | Pittsburgh

7 B | 17 A | 24 PTS

Quelle révélation chez les ­Penguins! Acquis pour une ­chanson des Oilers d’Edmonton, il s’avère l’un des défenseurs les plus productifs de la ligue et aussi un élément important à la ligne bleue pour les champions de la Coupe Stanley.

30 Claude GIROUX (32) | Philadelphie

10 B | 23 A | 33 PTS

Si les Flyers ont réussi à créer un certain remous dans la ­division Métropolitaine, c’est en raison des succès de Claude ­Giroux, de Jakub Voracek et de Wayne Simmonds. Giroux a été solide tout au cours de la ­première moitié de saison.

31 Max PACIORETTY (50) | Montréal

18 B | 15 A | 33 PTS

Un joueur souvent critiqué, mais qui, à chaque saison, appartient au cercle des marqueurs de 30 buts et plus. Il se dirige vers cet objectif avec une récolte de 18 buts jusqu’à présent.

32 Alexander RADULOV (-) | Montréal

9 B | 20 A | 29 PTS

L’une des plus belles «prises» de l’entre-saison. Radulov n’a pas mis de temps à gagner l’admiration des partisans du Canadien. Un joueur intense qui se présente à chaque match et qui donne du punch à l’attaque de sa formation.

33 Joe PAVELSKI (12) | San Jose

13 B | 22 A | 35 PTS

Les Sharks occupent le premier rang de leur division et Joe ­Pavelski n’est pas étranger aux succès de la formation. Il ne marque peut-être pas avec la même régularité qu’avant, mais il est un joueur d’impact.

34 Eric STAAL (-) | Minnesota

13 B | 20 A | 33 PTS

On croyait qu’il avait connu ses meilleurs moments et qu’il avait perdu passablement de son ­lustre. Mais quel retour avec le Wild! Il est rapidement devenu le meilleur joueur de centre de la formation.

35 Patrik LAINE (-) | Winnipeg

21 B | 15 A | 36 PTS

Le Finlandais n’a pas tardé à démontrer qu’il possède toutes les qualités pour atteindre de hauts sommets. Un marqueur naturel au tir foudroyant. Sa réputation n’était pas surfaite.

36 Wayne SIMMONDS (-) | Philadelphie

17 B | 15 A | 32 PTS

Chaque année, on remarque une progression chez Simmonds. En première moitié de saison, il a ­rapidement attiré l’attention par sa fougue et aussi par ses ­qualités de bon marqueur. Un joueur indispensable chez les Flyers.

37 Leon DRAISAITL (-) | Edmonton

14 B | 20 A | 34 PTS

Il appartient à cette longue liste de jeunes loups modifiant la donne. On le disait talentueux, mais aux côtés de Connor ­McDavid, il peut s’exprimer ­davantage et il n’a pas raté ­l’occasion qui lui a été offerte.

38 Alexander WENNBERG (-) | Columbus

8 B | 26 A | 34 PTS

Le nom ne vous est sûrement pas familier. Qui connaissait Wennberg avant le début de la saison’ Pourtant, il est un rouage important de l’attaque des Blue Jackets, surtout ­pendant les supériorités ­numériques.

39 Nick FOLIGNO (-) | Columbus

13 B | 20 A | 33 PTS

Une saison du tonnerre pour le capitaine des Blue Jackets. ­Plusieurs soutiennent qu’il ­appartient à la catégorie des meilleurs capitaines de la Ligue nationale. Il est toujours le ­premier à se porter à la défense d’un coéquipier.

40 Nicklas BACKSTROM (30) | Washington

9 B | 22 A | 31 PTS

Il demeure le meilleur joueur de sa formation. Un brillant ­fabricant de jeux, un joueur ­polyvalent qu’on peut utiliser dans toutes les situations. Un joueur avec plusieurs ­ressources.

41 Mitchell MARNER (-) | Toronto

10 B | 19 A | 29 PTS

Peut-être devrait-il occuper une place plus importante dans ­notre classement. Marner a été une agréable surprise pour les dirigeants des Leafs. Ceux qui le croyaient trop petit doivent maintenant se raviser.

42 Mikael GRANDLUND (-) | Minnesota

10 B | 21 A | 31 PTS

Un joueur qu’on oublie, mais qui a largement contribué aux ­succès du Wild au cours de la première moitié du calendrier. Il a récolté 31 points et un dossier de +19, l’un des meilleurs chez les attaquants de la ligue.

43 Chris KREIDER (-) | New York

16 B | 14 A | 30 PTS

Les Rangers espéraient une ­saison exceptionnelle de Kreider, peut-être est-il en voie de leur donner raison. Un ailier combatif (Carey Price le sait), imposant et aussi un excellent patineur et bon marqueur.

44 Rasmus RISTOLAINEN (-) | Buffalo

3 B | 23 A | 26 PTS

Le joueur clé de l’attaque ­massive des Sabres. À la défense, il joue près de 27 minutes par rencontre et occupe le ­cinquième rang de la ligue dans la colonne des joueurs les plus utilisés.

45 Zach WERENSKI (-) | Columbus

6 B | 19 A | 25 PTS

On le disait talentueux avec une vision impressionnante de l’attaque. Pour un jeune défenseur, il a rapidement fait sa marque et les Blue Jackets se félicitent de lui avoir confié des ­responsabilités importantes.

46 Blake WHEELER (37) | Winnipeg

11 B | 20 A | 31 PTS

Un joueur intimidant avec un solide gabarit et aussi avec un flair pour l’attaque. Il est le capitaine des Jets et son leadership est confirmé par ses actions. Il pourrait atteindre le plateau des 30 buts.

47 Brad MARCHAND (42) | Boston

10 B | 22 A | 32 PTS

Il a connu un départ canon, comme s’il poursuivait sur sa lancée du tournoi de la Coupe du monde. Cependant, ça s’est gâté par la suite et les Bruins ont du mal à maintenir le pas. Il doit connaître une solide deuxième moitié de saison.

48 Alex PIETRANGELO (47) | St. Louis

7 B | 11 A | 18 PTS

Aurait-on classé Pietrangelo beaucoup trop loin’ Possible. Pour un défenseur utilisé 25 minutes par match, il n’a été responsable que de 11 revirements depuis le début de la saison. Une force à la ligne bleue des Blues.

49 Derek STEPAN (-) | NY Rangers

9 B | 22 A | 31 PTS

Les Rangers ont connu du succès depuis le début de la saison parce que les vétérans ont bien répondu, notamment le centre Derek Stepan. Très bon passeur, il revendique 22 mentions d’aide.

50 Kyle TURRIS (-) | Ottawa

13 B | 12 A | 25 PTS

Il a été un joueur important pour sa formation. Guy ­Boucher l’utilise près de 19 minutes par rencontre, ­reconnaissant son talent dans bien des aspects du jeu. Il ­s’approche des 15 buts pour la première moitié du calendrier.

(‘) Joueur non classé en début de saison

Simplement une mauvaise passe

Il serait injuste de ne pas ­réserver une section pour les patineurs qui n’ont pas répondu aux ­attentes en première moitié de la saison, mais qui demeurent des patineurs de haut niveau exerçant encore un impact ­majeur dans leur formation.

Anze KOPITAR (9) | Los Angeles

3 B | 14 A | 17 PTS

Le nouveau capitaine des Kings ne marque pas comme on l’avait prévu. Son équipe a subi un dur coup avec la perte de ­Jonathan Quick, mais Kopitar demeure tout de même l’homme de confiance de Darryl Sutter.

Jonathan TOEWS (5) | Chicago

6 B | 13 A | 19 PTS

Il a été incommodé par une blessure qui l’a tenu à l’écart du jeu pendant neuf matchs. Il n’a marqué que 6 buts cette saison, mais joue tout de même 21 minutes par match. Un des meilleurs dans les mises en jeu et un leader.

Patrice BERGERON (10) | Boston

8 B | 6 A | 14 PTS

Après avoir franchi le plateau des 30 buts l’an dernier et après avoir été l’une des grandes vedettes de la victoire du Canada à la Coupe du monde, il est à se demander si Bergeron n’a pas été ralenti par une blessure.

Jamie BENN (3) | Dallas

10 B | 24 A | 34 PTS

Que s’est-il passé avec Jamie Benn’ On croit qu’il a été ­ennuyé par une blessure ou ­encore qu’il a mis du temps à se rétablir d’une intervention chirurgicale. Il a été plus productif au cours des dernières ­semaines.

John TAVARES (15) | NY Islanders

11 B | 16 A | 27 PTS

Peut-être est-il malheureux dans cet environnement ­malsain à Brooklyn, mais qu’a-t-on fait pour mieux encadrer le meilleur joueur de la concession’ Une organisation qui multiplie les erreurs.

Ryan McDONAGH (49) | New York Rangers

2 B | 23 A | 25 PTS

Une saison intéressante par ­moments, mais décevante par d’autres. Il ne joue pas avec le même aplomb qu’il y a deux ans. Les Rangers comptent sur lui pour solidifier leur défense dans le sprint final.

Johnny GAUDREAU (17) | Calgary

10 B | 16 A | 26 PTS

Une dispute au sujet de son contrat, un début de saison raté, bref, le p’tit joueur des Flames tarde à se mettre en marche. Peut-être retrouvera-t-il sa touche magique en deuxième moitié de saison, ce que ­souhaitent les Flames.

P.K. SUBBAN (38) | Nashville

7 B | 10 A | 17 PTS

Un peu comme Kristopher ­Letang, l’ex-défenseur du ­Canadien se retrouve sur la touche. Cependant, il n’avait pas connu des débuts spectaculaires avec sa nouvelle formation. Il présente un différentiel de -11.

Roman JOSI (35) | Nashville

5 B | 15 A | 20 PTS

Il a dû modifier son style avec le départ de Shea Weber pour Montréal. Il est maintenant moins téméraire quand vient le temps de se porter en attaque et cela se reflète dans son jeu en général.

Ryan GETZLAF (22) | Anaheim

5 B | 25 A | 30 PTS

Il n’est plus aussi dominant et c’est maintenant Ryan Kesler qui est le joueur le plus important des Ducks. Au fil des ans, Getzlaf et Perry ont été ­incapables de mener les Ducks au grand championnat.

Oliver EKMAN-LARSSON (23) | Arizona

7 B | 12 A | 19 PTS

Il n’a pas été l’ombre de lui-même en première moitié de saison. En a-t-il assez de se retrouver avec une organisation qui ne va nulle part’ Tout est à recommencer chaque saison. Un changement d’air lui serait profitable.

Duncan KEITH (27) | Chicago

1 B | 26 A | 27 PTS

Non pas que son début de ­saison laisse à désirer, mais il est de plus en plus difficile pour son équipe de jouer avec le même tempo que jadis. Le jeu est plus rapide, les Blackhawks sont moins puissants et ça se reflète dans le jeu de Keith.

Logan COUTURE (31) | San Jose

12 B | 13 A | 25 PTS

Ses 25 points ne correspondent pas du tout aux standards qu’il a lui-même établis l’an dernier et pendant les séries ­éliminatoires.

Cory SCHNEIDER (34) | New Jersey

2,74 moy. | ,908 eff.

Pourtant, tout avait bien démarré… mais la situation s’est quelque peu détériorée à partir de la mi-novembre. Il a été ­solide par moments, mais contrairement à ses habitudes, il n’a pu maintenir le rythme.

Taylor HALL (39) | New Jersey

9 B | 16 A | 25 PTS

Il a peut-être été le plus productif de son équipe, mais on s’attendait à une meilleure performance. Il faut préciser, à sa défense, que Kyle Palmieri n’a pas été plus brillant, lui qui avait connu une saison de rêve l’an dernier.

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *