Les Américains tiennent bon et l’emportent

Les Américains tiennent bon et l'emportent

INCHEON, Corée du Sud – L’Américain Bill Haas a remporté par deux trous sa confrontation avec le Sud-Coréen Sangmoon Bae, dimanche, permettant aux États-Unis de remporter la Coupe des Présidents grâce à une victoire de 15,5-14,5 contre la formation internationale.

Les représentants du pays de l’Oncle Sam ont ainsi savouré leur neuvième triomphe dans le cadre de cette compétition et leur sixième consécutif. Toutefois, ils ont peiné après avoir pris une avance de 4-1 lors de la journée initiale du tournoi.

Haas a joué les héros pour les vainqueurs, car son rival aurait pu égaliser les chances avec un gain à ses dépens. Cependant, il a réglé le débat en scellant l’issue de la confrontation au 18e fanion. Il a habilement sorti sa balle d’une fosse de sable et le favori local a lancé la serviette.

«Voilà ce que vous devez faire dans les moments importants, a commenté Haas au réseau Golf Channel à propos de son coup décisif. Ce ne fut pas joli, mais c’est le résultat qui compte. Dans les derniers moments, j’ai réalisé quelques bons coups et je voulais résister. C’était la position la plus délicate dans laquelle je fus placé sur un terrain de golf au cours de ma carrière.»

«Avant que Bill ne joue le 17e trou, je lui ai dit de gagner pour sa mère. Elle le méritait bien!, a ajouté le capitaine des États-Unis et père de Bill Haas, Jay Haas, au quotidien « USA TODAY ». Les gars ont offert du golf phénoménal et ont performé avec beaucoup d’émotion. Parfois, ce ne fut pas facile, mais ils ont élevé leur jeu d’un cran et ont été formidables en temps opportun.»

Une douzaine de confrontations en simple étaient à l’affiche, dimanche. Le premier golfeur au classement mondial, Jordan Spieth, a plié l’échine par un trou devant l’Australien Marc Leishman, commettant un double-boguey coûteux au 15e drapeau.

Cependant, les Américains ont apprécié les succès de leurs porte-couleurs Dustin Johnson, Chris Kirk et Zach Johnson. Ils ont respectivement défait Danny Lee, Anirban Lahiri et Jason Day. Pour sa part, Phil Mickelson a écrasé le Sud-Africain Charl Schwartzel 5 et 4.

«Ce fut une semaine marquée par l’émotion pour moi, a déclaré Mickelson. Pendant les dernières années, je n’ai pas joué mon meilleur golf, mais durant les récentes semaines, j’ai senti que le vent tournait en ma faveur. Et mes coéqupiers souhaitaient d’ailleurs que je sois ici, ce qui m’a touché.»

Dans le camp de l’équipe mondiale, Adam Scott a ridiculisé Rickie Fowler 6 et 5. Le Japonais Hideki Mastuyama l’a emporté par un trou contre J.B. Holmes. Branden Grace a surpris Matt Kuchar 2 et 1, tandis que Steven Bowditch a gagné par deux aux dépens de Jimmy Walker.

Aussi sur Canoe.ca

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire