Les brise-glaces Montréal a l’intention de revoir ses méthodes

Les brise-glaces  Montréal a l'intention de revoir ses méthodes

Bien que ses activités trottoirs de brise-glace ont été critiqués après la tempête de verglas qui l ‘ a frappé dimanche sur la ville, la ville de Montréal a annoncé que ‘ sera une refonte complète de sa gestion à la fin

MONTRÉAL – Alors que ses opérations de déglaçage des trottoirs ont été critiquées à la suite de la tempête de verglas qui s’est abattue dimanche sur la métropole, la Ville de Montréal a annoncé qu’elle fera un examen complet de sa gestion dès la fin de l’opération en cours.

Le vice-président du comité exécutif, Harout Chitilian, a fait savoir mercredi matin que la Ville compte revoir ses façons de faire puisque dorénavant, «les changements drastiques de températures ne seront plus considérés comme une exception, mais bien comme une norme», a-t-il expliqué.

Si elle assure que la situation est maîtrisée, l’administration mandatera, dès la semaine prochaine, ses employés pour déterminer quelle est la période idéale pour déclencher une opération de sablage.

«Il y a eu beaucoup de débats autour de cette question à savoir s’il aurait fallu le faire pendant la tombée de la pluie ou plutôt après. J’ai discuté avec le maire et il a exprimé son intérêt d’aller jusqu’au bout des choses, parce qu’on ne peut plus blâmer Dame Nature pour ce qu’on a vécu», a dit M. Chitilian.

La Ville souhaite également analyser la composition des abrasifs puisqu’à la suite de la tempête verglaçante, plusieurs arrondissements ont rapporté que l’épandage de sel sur les trottoirs n’avait pas été efficace en raison des froides températures.

Assez de machines’

Montréal souhaite aussi revoir l’inventaire de sa machinerie, puisque celle utilisée pour dégager les trottoirs n’a pas toujours été efficace.

«On nous a dit que sur les trottoirs, avec l’épaisseur de la glace, il a été très difficile de la déloger. Sur la rue ç’a été plus facile puisque nos véhicules sont plus imposants. On veut donc s’assurer d’avoir toute la machinerie nécessaire pour les semaines à venir», a mentionné M. Chitilian

Application Info-Neige

M. Chitilian a aussi fait le point sur l’application Info-Neige dont la fiabilité des données est aussi critiquée.

Il a rappelé que l’application mobile, qui est disponible pour cinq arrondissements de Montréal, est un projet-pilote qui est appelé à se perfectionner.

L’élu a ajouté que l’administration est consciente que les informations peuvent parfois différer de celles qui sont affichées dans les rues. Il a demandé à ce qu’on s’assure que les cinq arrondissements participants ont les ressources et les outils nécessaires pour mettre à jour l’information quatre fois par jour, comme il était prévu.

Aussi sur Canoe.ca

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire