Les Canadiens veulent réduire leurs dépenses estivales liées aux loisirs

Les Canadiens veulent réduire leurs dépenses estivales liées aux loisirs

Même s’ils prévoient profiter des joies de l’été, les Canadiens comptent réduire leurs dépenses estivales liées aux loisirs cette année et chercher des façons d’économiser.

En général, ils comptent dépenser environ 25 % de moins que l’an dernier pour leurs loisirs, dont les voyages, les repas au restaurant et les articles saisonniers, selon un sondage de la Banque CIBC publié jeudi.

Alors qu’en 2015 la somme moyenne que les Canadiens prévoyaient dépenser pour leurs loisirs estivaux était de 1766 $, leur budget moyen estimé pour les prochains mois est de 1346 $.

Les résultats du sondage, mené en ligne auprès de 1500 personnes entre les 20 et 24 juin, démontrent aussi une légère hausse des répondants qui souhaitent respecter rigoureusement leur budget cet été. Alors que 29 % des répondants voulaient bien contrôler leurs dépenses en 2015, ils sont cette année 32 % à vouloir surveiller de près leur portefeuille.

Toutefois, 50 % estiment qu’ils respecteront plus ou moins leur budget durant l’été, en hausse par rapport à 45 % en 2015.

Dépenser moins, profiter autant

Le sondage indique également que 53 % d’entre eux ont pensé à des moyens de réduire leurs dépenses, tout en profitant des plaisirs estivaux.

Pour y parvenir, les répondants ont suggéré de chercher des aubaines et des réductions sur Internet, d’assister à des événements gratuits et de délaisser les repas au restaurant au profit des soirées à la maison entre amis en plus de faire des pique-niques et du camping, a indiqué la Banque CIBC.

Les Canadiens songent aussi à privilégier les excursions d’un jour à proximité de la maison et les voyages au Canada.

Conseils pour économiser

Parmi ses conseils aux Canadiens qui souhaitent surveiller leur budget, Jamie Golombek de la Banque CIBC recommande d’utiliser des outils en ligne pour faire le suivi de ses dépenses. «Ils permettent de visualiser les budgets sous forme de catégories personnalisées et de programmer des alertes en cas de dépassement du budget ou lorsque vous approchez de votre limite de crédit.»

M. Golombek propose aussi aux voyageurs d’utiliser leurs points de leur carte de crédit pour payer une partie des frais reliés au transport ou à l’hébergement ainsi que de bien s’informer sur les crédits d’impôt concernant les camps de jour des enfants ou pour leurs activités sportives et artistiques.

Étiquettes : , , , , , , ,

Laisser un commentaire