Les États-Unis saluent l’arrestation du narcotrafiquant El Chapo

Les États-Unis saluent l'arrestation du narcotrafiquant El Chapo

Les États-Unis ont salué vendredi l’arrestation du narcotrafiquant mexicain Joaquin «El Chapo» Guzman, six mois après son évasion spectaculaire de prison, par les autorités mexicaines.

La ministre américaine de la Justice Loretta Lynch s’est félicitée dans un communiqué d’un «coup porté au syndicat international de la drogue que («El Chapo») est supposé diriger».

C’est une «victoire pour les habitants du Mexique et des États-Unis, et une justification de l’État de droit dans nos pays», a-t-elle ajouté.

Le puissant narcotrafiquant «devra maintenant répondre de ses crimes, qui ont provoqué beaucoup de violences, de souffrances et de corruption sur de multiples continents», a souligné la ministre.

Loretta Lynch a salué le travail «du gouvernement, des forces de l’ordre et de l’armée du Mexique ces derniers mois pour présenter Guzman à la justice», et s’est dite désireuse de maintenir une relation «étroite» avec les autorités mexicaines «pour assurer la sécurité de nos populations».

L’Agence américaine antidrogue (DEA) a été la première à réagir vendredi, se disant «extrêmement satisfaite» de cette arrestation et félicitant également les autorités mexicaines pour l’opération qui a mené à sa capture.

«La DEA est extrêmement satisfaite de la capture de Chapo Guzman. Nous félicitons le gouvernement mexicain et saluons le courage qu’il a fallu pour cette arrestation», a-t-elle écrit sur son compte Twitter, peu après l’annonce faite par le président mexicain Enrique Pena Nieto.

«El Chapo» Guzman, 58 ans, était le trafiquant de drogue le plus recherché du monde depuis son évasion spectaculaire le 11 juillet d’une prison de haute sécurité par un tunnel.

«Mission accomplie: nous l’avons eu. Je veux informer les Mexicains que Joaquin Guzman Loera a été arrêté», avait écrit plus tôt vendredi le président mexicain sur Twitter. Les autorités n’ont pas encore détaillé les circonstances de son arrestation.

L’annonce intervient peu après que la Marine mexicaine a informé avoir tué cinq suspects lors d’une fusillade vendredi dans la ville de Los Mochis, dans l’État de Sinaloa, fief du «Chapo», sans toutefois indiquer si cet accrochage était lié à la traque du narcotrafiquant.

La DEA avait ouvert en août 2015 des lignes téléphoniques gratuites et sûres aux États-Unis et dans plusieurs pays d’Amérique latine ainsi qu’une adresse courriel (chapotips@usdoj.gov) pour recueillir toute information –même anonyme– pouvant mener à son arrestation.

«Joaquin +El Chapo+ Guzman Loera a détruit des vies aux États-Unis et au Mexique et sa capture est hautement prioritaire pour la DEA», avait à l’époque expliqué l’un de ses responsables, Chuck Rosenberg.

Le département d’État américain avait de son côté offert cinq millions de dollars pour son arrestation.

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire