Les Innus de Pessamit veulent être entendus par le BAPE

Les Innus de Pessamit veulent être entendus par le BAPE

PESSAMIT Le conseil des Innus de la réserve de Pessamit, sur la Côte-Nord, veut être entendu par le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) sur le projet d’interconnexion d’Hydro-Québec avec le New Hampshire.

Le conseil de bande estime que ce projet va nuire considérablement aux saumons de la rivière Betsiamites.

Hydro-Québec prévoit construire une nouvelle ligne de distribution de 79 kilomètres entre l’Estrie et le New Hampshire pour y exporter l’électricité.

La mise en service est prévue pour 2019. Le projet est évalué à 125 millions de dollars.

L’électricité qui y sera acheminée sera fournie par des centrales hydroélectriques dites de pointe, comme Bersimis 1 et 2.

Une audience du BAPE permettrait au conseil des Innus de Pessamit de rappeler que ces centrales ont été construites sans leur accord dans les années 1950. «On demande au BAPE d’être proactif là-dedans et d’entendre nos doléances. Nous on fonde tout sur les effets cumulatifs de ces projets hydroélectriques sur notre territoire», soutient Jack Picard, conseiller spécial du conseil de Pessamit.

Déjà, les centrales Bersimis modifient le cours de la rivière et les saumons qui la remontent. Le débit varie de 300 mètres cubes deux fois par jour, selon les Innus.

La Nouvelle-Angleterre représente la moitié des exportations d’énergie pour Hydro-Québec.

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire