Les libéraux dans l’embarras, les frais de déménagement dérangent encore aux Communes

Les libéraux dans l'embarras, les frais de déménagement dérangent encore aux Communes

OTTAWA | Devant la controverse les dépenses de déménagement de deux proches du premier ministre Trudeau, deux autres libéraux annoncent qu’ils vont rembourser des milliers de dollars.

Les conservateurs ne lâchent pas le morceau. «Limousines, voyage avec la belle famille, rénovation de bureaux, photographes personnels et, maintenant, on paie les frais de déménagement des amis du premier ministre!» de dire le député Jacques Gourde.

Gerald Butts et Katie Telford, deux proches collaborateurs de Justin Trudeau, se sont fait rembourser un total de 207 000 $ après avoir déménagé de Toronto à Ottawa.

Devant la controverse, M. Butts et Mme Telford se sont excusés, en plus d’annoncer qu’ils vont rembourser environ le tiers du montant, même si le premier ministre avait passé la semaine à dire qu’il n’y voyait pas de quoi s’indigner.

Pris à partie, les libéraux répliquent. «Le bureau du premier ministre précédent a approuvé plus de 300 000 $ en frais de déménagement», a déclaré la leader du gouvernement, Bardish Chagger.

Le gouvernement souligne que les déménagements du personnel politique de Stephen Harper ont coûté 325 000 $ aux contribuables, dont 93 000 $ dans un cas. Ce document indique toutefois que l’argent a été dépensé sur une période de près de 10 ans.

L’opposition dénonce aussi les coûts des déménagements des chefs de cabinet des ministres Stéphane Dion et Navdeep Bains, qui ont coûté un peu plus de 100 000 $ chacun aux contribuables.

En fin d’après-midi, vendredi, les employés ont fait savoir qu’ils rembourseront eux aussi une partie de ces montants, soit 32 000 $ et 26 000 $ respectivement.

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire