L’homme à l’Acura rouge insulté à sa libération

L'homme à l'Acura rouge insulté à sa libération

Amélie St-Yves et David Prince, Collaboration spéciale

TROIS-RIVIÈRES | Le conducteur de l’Acura rouge suspecté du meurtre de Cédrika Provencher a été copieusement insulté à sa sortie du palais de justice de Trois-Rivières, mardi.

Jonathan Bettez a été libéré après avoir été accusé de six chefs d’accusation de possession et distribution de pornographie juvénile. Il ne fait encore l’objet d’aucune accusation en lien avec le meurtre de Cédrika Provencher.

Pourtant, de nombreux citoyens l’attendaient de pied ferme à son entrée et à sa sortie du palais et l’ont traité de tous les noms.

Face à la pluie d’insultes concernant sa présumée implication dans le meurtre de Cédrika, Bettez est resté de marbre et n’a émis aucun commentaire.

ANDREANNE LEMIRE/AGENCE QMI

En juillet 2007, Bettez était un des six propriétaires à Trois-Rivières d’une Acura rouge TSX aux poignées chromées, semblable à celle qui a été vue au moment de l’enlèvement de Cédrika Provencher, le 31 juillet 2007.

Les policiers ont rapidement écarté les cinq autres comme suspects potentiels, mais pas Bettez qui est toujours le suspect principal des policiers. Selon nos informations, les policiers ont à nouveau demandé lundi à Bettez de passer le test du polygraphe, ce qu’il a refusé.

Quelques semaines après la disparition de Cédrika Provencher, Bettez a remisé son Acura rouge. Les policiers l’ont fouillée, mais n’y ont rien trouvé.

Selon nos informations, les policiers ont trouvé plus de 1000 photos de pornographie juvénile dans les ordinateurs saisis lundi au travail, au domicile et chez le père de Jonathan Bettez.

Les policiers espèrent que le matériel informatique leur permettra de faire avancer l’enquête sur le meurtre de la fillette de neuf ans, qui aurait célébré son 19e anniversaire de naissance lundi.

Au cours du processus judiciaire pour pornographie juvénile, de l’ADN de Jonathan Bettez pourrait être exigé, ce qui pourrait également faire avancer l’enquête sur la mort de Cédrika Provencher.

ANDREANNE LEMIRE/AGENCE QMI

Mardi, la salle du palais de justice où a comparu Jonathan Bettez était bondée. Le juge Jacques Trudel a lancé un appel au calme avant le passage de l’homme devant le tribunal. Dans la troisième rangée, le père de Cédrika Provencher, sa mère et sa s’ur étaient fébriles.

«Cette comparution pour certains et pour certaines revêt un caractère particulier dont je ne traiterai pas. Je compte sur vous tous pour que cette comparution se fasse dans le respect et dans le calme», a dit le juge.

Avant d’être remis en liberté, Bettez a dû verser une caution de 5000 $ et remettre son passeport. Il s’est également engagé à ne pas se rendre dans les parcs ou dans les endroits où se trouvent des enfants. Il ne pourra pas utiliser internet, sauf à son travail chez Emballages Bettez. Il sera de retour en cour le 28 septembre prochain.

Qui est Jonathan Bettez

Il est âgé de 36 ans.
Il dirige l’entreprise familiale fondée par son père André Bettez en 1980 Emballages Bettez inc., à Trois-Rivières. Il s’agit d’une compagnie de distribution de produits d’emballage industriels.
Il a été membre du conseil d’administration de la Chambre de commerce et d’industrie de Trois-Rivières entre 2010 et 2012.
Il possédait une Acura rouge à l’été 2007.
Au cours des derniers mois, son nom est apparu sur des pages Facebook et des forums dédiés à Cédrika Provencher. Des internautes le ciblaient comme étant l’un des principaux suspects dans la mort de la fillette.
Il est arrêté lundi aux bureaux de son entreprise. L’endroit a aussi été perquisitionné tout comme deux résidences de Trois-Rivières.
Il a été accusé hier de distribution de pornographie juvénile, d’avoir accédé à de la pornographie juvénile et de possession de pornographie juvénile.

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire