Limonade et Pepsi diète pour Douglas et Zeta-Jones

Limonade et Pepsi diète pour Douglas et Zeta-Jones

Toute une surprise attendait les employés du Bello ristorante dans le Vieux-Québec vendredi midi alors que Michael Douglas, son épouse Catherine Zeta-Jones et leurs deux enfants y ont fait un petit arrêt question de se rafraîchir.

C’est sans tambour ni trompette que le célèbre couple a fait son entrée au restaurant de la rue St-Louis vers 11h30. «Nous n’avions pas été avertis de leur visite, tout ça s’est fait de façon très incognito», raconte le copropriétaire de l’endroit, Pierre-Olivier Gingras.

En vacances à Québec

Définitivement en vacances avec son look décontracté, l’acteur américain a tout bonnement demandé s’il y avait de la place pour quatre afin de prendre un verre. «Nous nous préparions avec toute l’équipe pour la période du dîner et ça a pris quelques secondes avant qu’on réalise que c’était bel et bien eux», explique le restaurateur, amusé. L’acteur a finalement dégusté une limonade fraichement pressée, tandis que son épouse s’est contentée d’un bon vieux Pepsi diète.

Très accessible, le couple a même pris le temps de signer quelques autographes aux clients du restaurant qui se réjouissaient de leur venue. «On ne voulait pas entrer dans leur intimité et trop les accaparer, mais on voyait que ça leur faisait plaisir de rencontrer les gens», souligne M. Gingras.

Une légende

Le copropriétaire du Bello était lui-même un peu sous le choc de pouvoir rencontrer celui qu’il qualifie de «monument du cinéma». «C’est un vrai de vrai ce monsieur-là! J’ai même une immense toile de lui dans le rôle de Gordon Gekko (Wall Street) chez moi.»

Conscient de l’opportunité unique qui se présentait, le restaurateur a fait ni une ni deux et a offert les consommations en échange d’une photo avec la légende du cinéma. «J’étais très touché qu’il accepte de prendre la photo. Nous en avons pris quelques-unes et on a échangé une bonne poignée de main», raconte l’homme d’affaires qui n’est pas près d’oublier cette rencontre.

Il espère maintenant pouvoir offrir à manger au couple lors d’une prochaine visite. «J’aurais vraiment aimé qu’ils mangent. On souhaite qu’ils aient assez aimé l’endroit pour revenir.»

Laisser un commentaire

Limonade et Pepsi diète pour Douglas et Zeta-Jones

Limonade et Pepsi diète pour Douglas et Zeta-Jones

Toute une surprise attendait les employés du Bello ristorante dans le Vieux-Québec vendredi midi alors que Michael Douglas, son épouse Catherine Zeta-Jones et leurs deux enfants y ont fait un petit arrêt question de se rafraîchir.

C’est sans tambour ni trompette que le célèbre couple a fait son entrée au restaurant de la rue St-Louis vers 11h30. «Nous n’avions pas été avertis de leur visite, tout ça s’est fait de façon très incognito», raconte le copropriétaire de l’endroit, Pierre-Olivier Gingras.

En vacances à Québec

Définitivement en vacances avec son look décontracté, l’acteur américain a tout bonnement demandé s’il y avait de la place pour quatre afin de prendre un verre. «Nous nous préparions avec toute l’équipe pour la période du dîner et ça a pris quelques secondes avant qu’on réalise que c’était bel et bien eux», explique le restaurateur, amusé. L’acteur a finalement dégusté une limonade fraichement pressée, tandis que son épouse s’est contentée d’un bon vieux Pepsi diète.

Très accessible, le couple a même pris le temps de signer quelques autographes aux clients du restaurant qui se réjouissaient de leur venue. «On ne voulait pas entrer dans leur intimité et trop les accaparer, mais on voyait que ça leur faisait plaisir de rencontrer les gens», souligne M. Gingras.

Une légende

Le copropriétaire du Bello était lui-même un peu sous le choc de pouvoir rencontrer celui qu’il qualifie de «monument du cinéma». «C’est un vrai de vrai ce monsieur-là! J’ai même une immense toile de lui dans le rôle de Gordon Gekko (Wall Street) chez moi.»

Conscient de l’opportunité unique qui se présentait, le restaurateur a fait ni une ni deux et a offert les consommations en échange d’une photo avec la légende du cinéma. «J’étais très touché qu’il accepte de prendre la photo. Nous en avons pris quelques-unes et on a échangé une bonne poignée de main», raconte l’homme d’affaires qui n’est pas près d’oublier cette rencontre.

Il espère maintenant pouvoir offrir à manger au couple lors d’une prochaine visite. «J’aurais vraiment aimé qu’ils mangent. On souhaite qu’ils aient assez aimé l’endroit pour revenir.»

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire