L’Impact remporte une victoire historique

L'Impact remporte une victoire historique

TORONTO – L’Impact n’avait jamais gagné à Toronto et c’est dans l’adversité, jouant avec un homme en moins, qu’il a remporté cette première victoire de 1 à 0 devant 28 454 spectateurs médusés au BMO Field, samedi soir.

Ignacio Piatti a réussi l’impensable en ouvrant la marque avec son 14e but de la saison à la 73e minute.

Evan Bush y est allé d’une longue remise qui a été contrôlée par Matteo Mancosu et reprise par Dominic Oduro qui y est allé d’une passe impossible en déséquilibre et du bout du pied.

Piatti a récupéré du pied droit, contrôlé la balle et dégainé de la gauche en croisé pour surprendre Alex Bono.

«Ç’a été une grande performance, a souligné Mauro Biello. On s’est battus avec un homme en moins et on a marqué après avoir joué deux autres matchs cette semaine.

«On n’a jamais pensé qu’on allait perdre ce match-là, on voulait se battre et on est sortis encore plus forts en deuxième demie.»

Encore l’arbitrage

L’Impact a joué un peu plus d’une demie à 10 à la suite de l’expulsion difficilement justifiable de Calum Mallace à la 43e minute.

«Le rouge n’en était pas un. Ce qui me déçoit, c’est que dans une mêlée, il aurait facilement pu donner deux cartons jaunes pour calmer tout le monde», a déploré Biello.

L’officiel Jorge Gonzalez a d’ailleurs complètement perdu le contrôle de la rencontre par la suite et ça avait parfois l’allure d’un derby de démolition.

En fin de compte, Gonzalez aura distribué six cartons jaunes et un rouge. Même le physiothérapeute de l’Impact a été expulsé en fin de rencontre.

Effort défensif

Cette soirée aura été marquée par un effort défensif impressionnant de la part du Bleu-blanc-noir.Alors que les Torontois ont pressé et cogné à la porte pendant presque toute la seconde demie, les hommes de Biello se sont sacrifiés.

Il y a eu un nombre incalculable de blocs et de plongeons pour freiner les ardeurs ontariennes.Hassoun Camara et Ambroise Oyongo ont été particulièrement flamboyants dans ce contexte.

Ça dégénère

On arrivait à la fin de la première demie quand les choses ont dégénéré.

À la suite d’une faute torontoise, Steven Beitashour n’a pas freiné sa course et a foncé dans Calum Mallace, qui ne s’est pas tassé et a gardé le coude un peu haut.

Tous les joueurs sur le terrain se sont empoignés et Michael Bradley a tout fait pour essayer d’agripper le fautif.

Jorge Gonzalez a décerné un carton rouge un peu sévère à Mallace puisque Beitashour a couru directement sur lui après tout.

Certes, Mallace aurait pu se faire plus petit, mais il s’est surtout protégé de son adversaire qui ne ralentissait pas et qui aurait dû recevoir un jaune pour avoir continué de jouer même si le jeu était arrêté. Dommage pour ce dernier puisqu’il avait connu une bonne première demie.

Didier Drogba a quitté le match en deuxième demie après des ennuis à la cuisse.

Aussi sur Canoe.ca

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire