Maison Déry, le ministre Fortin pourrait intervenir

Maison Déry, le ministre Fortin pourrait intervenir

À quelques jours de la probable démolition d’une maison «potentiellement patrimoniale» de Charlesbourg, le ministre de la Culture, Luc Fortin, n’exclut pas que de gestes soient posés par le gouvernement.

«J’ai demandé un état de situation pour voir quelle est la valeur patrimoniale de cette maison là. On fait les vérifications et s’il y a des gestes à poser, on va le faire», a soutenu le ministre.

Jeudi, Le Journal révélait que la Ville de Québec a accordé un permis de démolition aux propriétaires de la Maison Déry dont la construction remonte à 1834. Cette demeure n’est pas considérée comme patrimoniale, mais elle est sur une liste préliminaire d’édifices potentiellement patrimoniaux. La démolition est programmée pour lundi.

La demande de démolition a été déposée en janvier 2016 par les trois frères Déry, qui étaient copropriétaires à ce moment là. La maison a été par la suite vendue, en mai 2016, au fils d’un des copropriétaires.

«Quand j’ai signé la demande de permis de démolition, je ne l’ai pas fait de gaieté de c’ur. Depuis 2003, les rénovations ont coûté 80 000$ et il y en a encore pour au moins 100 000$ de travaux», a expliqué Fernand Déry qui fut propriétaire jusqu’au printemps dernier. «Je serais heureux que cette maison reste debout. Mais qui va payer pour ça’», s’est-il demandé.

Guérette s’insurge

De son côté, la conseillère Anne Guérette a dénoncé «les faux arguments de l’administration Labeaume» dans ce dossier. D’après elle, il s’agit là d’une illustration supplémentaire du «manque total de contrôle et de volonté en matière de patrimoine». Celle qui est candidate à la chefferie de Démocratie Québec pense «qu’une des avenues serait que la Ville mette de l’argent pour restaurer la maison Déry, car il est minuit moins une».

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire