Makarova dépasse Vandeweghe

Makarova dépasse Vandeweghe

Ekaterina Makarova était sur le terrain un peu plus longtemps que prévu, mais Moscou n’a toujours obtenu son billet pour les demi-finales de la Coupe Rogers à Montréal, vendredi.

MONTRÉAL -Ekaterina Makarova est restée sur le terrain un peu plus longtemps que prévu, mais la Moscovite a tout de même obtenu son billet pour les demi-finales de la Coupe Rogers de Montréal, vendredi.

Makarova, 19e joueuse mondiale, a vaincu l’Américaine issue des qualifications Coco Vandeweghe (51e) en trois manches de 6-1, 4-6 et 6-1.

Le match a duré 1h47.

La Russe, tombeuse au troisième tour de la deuxième favorite et plus récente championne de Wimbledon, la Tchèque Petra Kvitova, a été en contrôle presque tout du long, surtout à la première manche, qui n’aura duré que 28 minutes.

Ne possédant pas de coup signature, Makarova a dominé son adversaire par sa régularité et sa précision presque chirurgicale alors que l’Américaine a connu une soirée erratique, étant brillante à ses heures et éteinte à d’autres occasions.

«Elle est très agressive et possède un bon service, a indiqué Makarova de son adversaire du jour. C’était difficile de rester calme, de ne pas avoir peur et de jouer mon jeu. Je crois que j’ai bien réussi à dicter le jeu lors des première et troisième manches.»

Fatigue

Vandeweghe en était à son sixième match du tournoi, elle qui a dû remporter deux duels lors des qualifications. Qui plus est, la jeune Américaine de 22 ans a dû s’adjuger deux matchs extrêmement compliqués face aux Serbes Ana Ivanovic (10e), neuvième tête de série, et Jelena Jankovic (9e), septième favorite. Les deux matchs se sont d’ailleurs rendus à la limite des trois manches.

«Je ne pensais pas (qu’elle était fatiguée) puisque nous jouions des points courts, a souligné la Russe. Nous n’avons pas couru tant que ça. Je pense plutôt que c’est la concentration et l’agressivité qui ont été des facteurs.»

De son côté, Makarova, outre son triomphe-surprise sur Kvitova, a été beaucoup plus expéditive face à la Suissesse Romina Oprandi (157e) et sa compatriote Elena Vesnina (49e) en début de tournoi. La Moscovite a du même coup laissé beaucoup moins d’énergie sur le terrain.

«Je suis satisfaite de ma forme physique, a continué Makarova. J’espère la conserver jusqu’aux Internationaux des États-Unis. De plus, je suis simplement contente d’être ici à Montréal avec ma mère. J’adore jouer ici.»

Vandeweghe aurait pu être la première joueuse issue des qualifications à obtenir son billet pour le carré d’as de la Coupe Rogers, autant à Montréal qu’à Toronto, depuis la Chinoise Yan Zi en 2007.

Cette dernière avait perdu en demi-finale face à la Belge Justine Henin.

Makarova est sur une bonne lancée, elle qui a atteint les quarts de finale ou mieux à ses quatre dernières compétitions, incluant la Coupe Rogers.

En demi-finale, elle affrontera la gagnante du duel entre la Bélarussienne Victoria Azarenka et la Polonaise Agnieszka Radwanska.

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire